vendredi 15 juin 2018

Pause et Alphonse Allais

je vais me mettre en pause un bout de temps,probablement un bon mois...Et je vous souhaite à tous du bon temps,des temps forts, et du beau temps,d'avoir le temps et de le prendre,d'accepter parfois de le perdre ...
Un petit cadeau pour vous en attendant, en forme de clin d'oeil:

d'Alphonse Allais

Complainte amoureuse

Oui dès l'instant que je vous vis
Beauté féroce, vous me plûtes
De l'amour qu'en vos yeux je pris
Sur-le-champ vous vous aperçûtes
Mais de quel air froid vous reçûtes
Tous les soins que pour vous je pris !
Combien de soupirs je rendis !
De quelle cruauté vous fûtes !
Et quel profond dédain vous eûtes
Pour les voeux que je vous offris !
En vain, je priai, je gémis,
Dans votre dureté vous sûtes
Mépriser tout ce que je fis;
Même un jour je vous écrivis
Un billet tendre que vous lûtes
Et je ne sais comment vous pûtes,
De sang-froid voir ce que je mis.
Ah ! Fallait-il que je vous visse
Fallait-il que vous me plussiez
Qu'ingénument je vous le disse
Qu'avec orgueil vous vous tussiez
Fallait-il que je vous aimasse
Que vous me désespérassiez
Et qu'enfin je m'opiniâtrasse
Et que je vous idolâtrasse
Pour que vous m'assassinassiez



mardi 12 juin 2018

un dernier soleil de saison pour la poésie du mardi chez Lydie


Voila, un élève de CM2 devait apprendre un poème qui le motivait moyennement , peut être les images d'autrefois n'avaient elles pas été suffisamment évoquées par un adulte...à ma grande surprise, je le savais encore par coeur l'ayant moi aussi appris en primaire...J'ignorais alors qu'un jour j'habiterais la région même où le poéte vécut, grandit, enseigna...j'ai donc parlé de l'encre , de l'encrier à récurer, du porte-plume et de la vie du poète dans notre région.C'est transmettre, enseigner!

Ce mardi, le thème proposé était "soleil", je vous propose de la pluie et du soleil, on est en Loire Atlantique, cà d en Bretagne,et il y fait soleil plusieurs fois par jour...même fin septembre,n'est c e pas René -Guy?





Automne
Odeur des pluies de mon enfance
Derniers soleils de la saison !
A sept ans comme il faisait bon
Après d'ennuyeuses vacances,
Se retrouver dans sa maison !
La vieille classe de mon père,
Pleine de guêpes écrasées,
Sentait l'encre, le bois, la craie
Et ces merveilleuses poussières
Amassées par tout un été.
O temps charmant des brumes douces,
Des gibiers, des longs vols d'oiseaux,
Le vent souffle sous le préau,
Mais je tiens entre paume et pouce
Une rouge pomme à couteau.
René-Guy Cadou 

samedi 9 juin 2018

Frida Kahlo pour le tableau du samedi de Lydie

Aujourd'hui chez Lydie, Frida Kahlo,"auto-portrait au collier d'épines et colibri", peint (huile sur toile) en 1940,47X61 cm.

J'ai déjà plusieurs fois parlé de Frida Kahlo.(j'ai même jadis fait un tableau à sa mémoire,présentement dans ma chambre...et j'ai son portrait offert par mes enfants et ma jeune cousine, au dessus de ma télé...)
J'ai même dit que ce que j'aime dans sa peinture c'est la force des messages, l'originalité de l'expression,de même que je suis subjuguée par cette femme qui avait une si forte personnalité, une prise de positions si ferme,et une vie de femme si douloureuse...
Je crois avoir dit aussi combien elle me fascine, mais j'avoue être peu attirée par ses gammes de couleurs...
Je le redis,ce que j'aime dans sa peinture ce n'est pas forcément sa peinture elle même mais ce qu'elle dit à travers ce moyen d'expression,ce qu'elle dit qui m'émeut et me touche....


Je pourrais faire un copié- collé de l'analyse rapide mais suffisante, que j'ai lue sur le net mais je vous donne le lien qui résume le message de ce tableau.

http://www.clg-mont-miroir.ac-besancon.fr/sites/www.clg-mont-miroir/IMG/pdf/Frida_Kahlo.pdf


Bon, pourquoi,AUJOURD'HUI, Frida Kahlo?parce que  Fifille m'a envoyé le week end dernier un lien hyper intéressant, menant à un GROS dossier sur elle,sa santé, ses résistances, ses amants, son mariage, sa vie d e femme, sa vie politique etc....et que j'ai voulu le partager ici...
Si vous voulez en savoir BEAUCOUP PLUS, c'est là avec plus de 800 tableaux:
https://www.lesinrocks.com/2018/05/30/style/arretez-tout-une-exposition-sur-frida-kahlo-est-entierement-disponible-sur-internet-111088486/

vendredi 1 juin 2018

"par terre" pour le défi de Juin de Khanel-1/

En juin le thème de Khanel est "par terre"
je vous conduis sur les terres municipales de l'ancien manoir du Launay à 200m de chez moi(on y était déjà allés ensemble il y a 2 ans ou plus, si vous vous en souvenez)
une forêt de fleurs et d'herbes plus hautes que moi


une mare où coassent les grenouilles qui croissent

et là...mais....mais    que....?????



je vous donne le fin mot de l'histoire:
un petit est né ce week end.
Ces bêtes sont vraiment minuscules,elles commencent à être habituées aux humains et ne se réfugient plus dans la jungle quand elles en voient arriver, elles viennent même à leur rencontre, mais il y en a toujours un (une?le même?)qui reste en arrière et fait le guetteur.
Ce lieu très peu fréquenté auparavant tant il était sauvage (sinon par quelques gamins venus pêcher dans la mare) est maintenant un lieu de rencontre et de promenades dominicales...
fort bien, tout çà, non?

mardi 29 mai 2018

thème de la tristesse,pour la poésie du mardi de Lydie


Le thème proposé ce mardi par Dame Mauve est "tristesse".
Voici un poème de Pierre Reverdy,1889/1960,poète français que j'ai choisi par le plus grand des hasards alors que je cherchais qui avait écrit "il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour", c'est lui et donc çà m'a incitée à lire quelques un de ses poèmes.
Pour le thème du jour,voici des vers , emplis de solitude,d'attente, d'espoir déçu  et de tristesse,tout çà pour le même prix...





D'un Autre Ciel

par Pierre Reverdy




Que veux-tu que je devienne
Je me sens mourir
Secours-moi
Ah
Paris... le
Pont
Neuf
Je reconnais la ville
Un peu jouir
Un peu pleurer
Ma vie
Est-ce vraiment la peine d'en parler
Tout le monde en dirait autant
Et comment voudriez-vous que l'on passât son temps
Je pense à quelque autre paysage
Un ami oublié me montre son visage
Un lieu obscur
Un ciel déteint
Pays natal qui me revient tous les matins
Le voyage fut long
J'y laissai quelques plumes
Et mes illusions tombèrent une à une
Pourtant j'étais encore au milieu du printemps
Presque un enfant
J'avançais
Un train bruyant me transportait
Peu à peu j'oubliais la nature
La gare était tout près
On changeait de voiture
Et sur le quai personne n'attendait
La ville morte et squelettique
Là-bas dresse ses hauts fourneaux
Que vais-je devenir
Quelqu'un touche mon front d'une ombre fantastique
Une main
Mais ce que j'ai cru voir c'est la fumée du train
Je suis seul
Oui tout seul
Personne n'est venu me prendre par la main

samedi 26 mai 2018

fête des mères

Un peintre étourdi a essuyé son pinceau sur des pivoines immaculées, y laissant une trace à peine appuyée de pourpre...
Il manque l'odeur subtile de ce bouquet apporté,de son jardin, par une amie de passage, mercredi...Mais je partage au moins l'image...
Les Chinois avaient su rendre hommage à sa sensuelle et voluptueuse perfection en la hissant au rang de fleur impériale.




Andrej Remnev pour le tableau du samedi de Lydie

Aujourd'hui je vous présente un peintre russe né en 1962,Andrej Remnev.
Ses tableaux sont des mises en scènes d'opéra, ainsi les vois je,avec une richesse de détails,et un espace découpé de façon très graphique,personnages souvent figés ,un peu comme des poupées...russes, avec une grâce statique.
On pense aussi à des icônes,normal, il commença par la peinture d'icônes...
Il met  avec beaucoup de savoir -faire une peinture hyperréaliste (voir les visages par exemple) au service d'histoires poétiques, oniriques,avec , souvent, des paysages qui se mêlent aux vêtements ou des vêtements-paysages...
J'aime tout...oui, tout...le foisonnement...et évidemment l'emploi de la poudre d'or,çà va de soi....

                                       éternelle-"
texte de Cathy Locke - Musings-on-art.org


Ce n'est peut être pas le tableau que je préfère bien que je l'aime beaucoup mais  Andrej Remnev nous  montre dans son site comment il a procédé pas à pas, et c'est très intéressant:
http://en.remnev.ru/2014-03-15-the-unplaiting-of-the-hair




Vous pouvez voir des diaporamas sur slideshare,il y en a plusieurs à suivre,le 1° là:
https://www.slideshare.net/michaelasanda/andrey-remnev1


mardi 22 mai 2018

une autre lettre à Lou pour la poésie du mardi chez Lydie


Pour cette participation au poème du mardi chez Lydie, encore un autre poème déchirant d'Apollinaire.
( promis, je choisirai un autre poète une prochaine fois...)
j'ai fait une capture d'écran d'une lettre-poème qu'Apollinaire, à Lou, son amoureuse d'alors ,écrivit des tranchées en 1915.
L'avant dernière strophe en particulier est douce et lumineuse.
Elle contraste je trouve, avec l'obsession de ce prénom féminin répété inlassablement,comme si seul, il pouvait faire "tenir" le poète dans cet univers sordide et implacable de la guerre de tranchées.
Vous pouvez la retrouver, ainsi que d'autres, là:

http://www.lettresenligne.net/references/ApollinaireLettresaLou.pdf

mardi 15 mai 2018

Pétales de pivoine, pour le poème du mardi de Lydie

Ce poème fait partie des Lettres à Lou,qu'Apollinaire écrivit à Louise("Lou") de Colligny-Chatillon, avec qui il échangea lettres et poèmes de 1914 à 1915-Apollinaire mourut en 1918....
L'amour, la mort...Eros et Thanatos...thème récurrent....







Pétales de pivoine
Trois pétales de pivoine
Rouges comme une pivoine
Et ces pétales me font rêver

Ces pétales ce sont
Trois belles petites dames
À peau soyeuse et qui rougissent
De honte
D’être avec des petits soldats


Elles se promènent dans les bois
Et causent avec les sansonnets
Qui leur font cent sonnets

Elles montent en aéroplane
Sur de belles libellules électriques
Dont les élytres chatoient au soleil

Et les libellules qui sont
De petites diablesses
Font l’amour avec les pivoines
C’est un joli amour contre nature
Entre demoiselles et dames

Trois pétales dans la lettre
Trois pétales de pivoine.




Quand je fais pour toi mes poèmes quotidiens et variés
Lou je sais bien pourquoi je suis ici
À regarder fleurir l’obus à regarder venir la torpille aérienne
À écouter gauler les noix des véhémentes mitrailleuses

Je chante ici pour que tu chantes pour que tu danses
Pour que tu joues avec l’amour
Pour que tes mains fleurissent comme des roses
Et tes jambes comme des lys
Pour que ton sommeil soit doux



Aujourd’hui Lou je ne t’offre en bouquet poétique
Que les tristes fleurs d’acier
Que l’on désigne par leur mesure en millimètres
(Où le système métrique va-t-il se nicher)
On l’applique à la mort qui elle ne danse plus
Mais survit attentive au fond des hypogées



Mais trois pétales de pivoine
Sont venus comme de belles dames
En robe de satin grenat
Marquise
Quelle robe exquise
Comtesse
Les belles f…es
Baronne
Écoutez la Mort qui ronronne
Trois pétales de pivoine
Me sont venus de Paris

samedi 12 mai 2018

une femme à cornes pour le tableau du samedi de Lydie


Pour Lydie, ce samedi,une femme?une bête?un monstre? un personnage mythologique?


Il s'agit de "Tête de femme coiffée de cornes de bélier",huile sur toile de Jean-Léon Gérôme,datant de 1853 et se trouvant au musée des arts de Nantes. 
Le cadre est superbe .
C'est un tableau étrange et qui moi me dérange.
Cette femme ,à part ces cornes monumentales... monumentales!!!!,a également de la laine sur le dos(elle aurait au moins pu se faire tondre avant de se faire peindre,non?),je trouve son front,son nez, très "animal"...
Son regard "en dessous" ne me plait pas non plus car je ne sais comment l’interpréter....
En plus d'animalité il y a dans le visage de cette femme (?) beaucoup de masculinité et je me demande si elle ne peut pas être un jeune garçon?

Le sujet est il juste de la fantaisie?un fantasme?Y a t il une signification que je n'ai pas saisie?
Ce que j'aime:les couleurs douces et surtout le superbe rendu de la peau et les magnifiques cheveux...
Bref ce tableau est un mystère!



Vous trouverez en 3° position ce tableau dans le diapo là avec une pseudo explication qui n'en est pas une:
http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2017/06/21/musee-d-arts-de-nantes-six-pepites-qui-valent-la-visite_5148919_3246.html

mardi 8 mai 2018

tristesse

Maurane et Glenn Gould désormais ensemble en concert

née un 12 Novembre comme bibi, mais une de nous deux chantait nettement mieux ....

mardi 1 mai 2018

1° mai

(article pré enregistré pour cause de vacances)

samedi 28 avril 2018

Gustave-Adolphe Mossa pour le tableau du samedi de Lydie

Je n'avais jamais entendu parler de c e peintre niçois(1883/1971) jusqu'à ce matin,lorsque j'ai ouvert ma boite à lettres et découvert que Cricket
blog là :
http://cricket. eklablog.com
m'avait envoyé plusieurs reproductions de Gustave Adolphe Mossa en me disant que peut être j'aimerais...
Du coup je me suis un peu renseigné sur le net,découvrant qu'il s'agissait d'un représentant important de la fin du symbolisme ,vous trouverez un tas de renseignements sur Wiki entre autres.
Par exemple qu'il est le fils d'un grand affichiste niçois,que ses oeuvres sont devenues beaucoup plus macabres quand la guerre de 14/18 a éclaté et qu'il a mis fin définitivement à sa "carrière" de peintre à la fin de celle ci.
Alors,pour tout vous dire,moi,de façon générale le symbolisme....pffff....il y a plein de symboles!....et chez lui, plein d e références bibliques, mythologiques,littéraires, érudites...çà ne m'intéresse pas trop, ce genre de décryptage,çà met un écran trop intellectuel entre la peinture et mon cerveau.Bien sûr parfois je suis admirative d'un tableau et renseignement pris il s'avère faire partie du symbolisme mais en général pas trop ma tasse de thé...Pourtant ce tableau m'attire, ce que j'aime , c'est sa richesse , son harmonie,son onirisme,son côté "mixed media",et l'emploi de la feuille d'or...et puis...je lui trouve un quelque chose de Klimt dans les décors fouillés des tissus et la pose maniérée(voyez les mains)...





Gustav-Adolf Mossa, Salomon, 1908, huile, dorure et perles de verre sur toile, 81 x 60 cm. Musée des Beaux-Arts de Nice



 Sur le site belge
https://www.museerops.be/l-oeuvre-secrete-de-gustav-adolf-mossa
il y a un autre tableau que j'aime pour les mêmes raisons et aussi pour un bleu que je trouve superbe,avec des détails encore plus fins et encore plus "klimtien",c'est "Sapho",le 4° tableau présenté (comme il y a des copyrights sur le site je n'ose me servir, et vous y envoie donc)

mardi 24 avril 2018

les fils du père pour la poésie du mardi de Lydie




Depuis peu, la SNCF a disposé des distributeurs de lecture dans certaines gares.C'est gratuit et on peut choisir la longueur du texte entre trois possibilités...
La gare de Rennes en c e moment en total réaménagement ne présentant aucun intérêt, j'ai été ravie de trouver ce distributeur pour occuper un peu mes 2H d'attente, d'autant que j'ai trouvé le poème très beau et inattendu,parlant et d e maternité et de rugby...J'en ai choisi des extraits car il est long (je reconnais , en le tronquant, que j'en change un peu la spécificité ...)
Si vous souhaitez le lire entièrement, c'est ici:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-fils-du-pere


Extraits de "les fils du père" de Rakshalalouve

C’est l’histoire de John, le fils
Qui aime le rugby,
Amour d’homme, venu, de plein fouet,
Comme un choc amoureux,
Comme une fille merveilleuse qui dort blottie dans sa tête,
Qui le fait lever la nuit
Qui lui donne
À moitié endormi
Encore groggy de rêves,
Un baiser doux,
Plume douce
D’un baiser de métisse.
Sa passion est grosse comme un cigare de La Havane,
C’est une force qui l’a capturé
Fameuse, rude et immense,
Rêve de mâle
Au simple passé d’enfant fougueux et joyeux.
C’est bon de mettre au monde des enfants forts et sages
Comme des lions.
Courage et fraternité
Sont les emblèmes du rugby,
Jouer c’est combattre,
Aussi fort, aussi pur
Que Mel Gibson dans Braveheart.
(...)
Est-ce que par ce ballon,
Qui se tient droit,
Bousculant Colomb,
Ses idées fades de tueuses en balles de mousqueton,
Je parviens à vous dire :
« Fils du Père,
Lycaons d’Afrique ;
Frères d’ours blancs,
Porteurs de pierre
De la Grande Muraille de Chine
Par le ciel teint du soleil d’Alger,
Bleu de France mélangé au blanc de l’Antarctique,
Et le vert émeraude de vos racines
Fils et encore fils du fils prodigue, aux quatre couleurs,
Que Dieu me crie, sous ses formes multiples,
Qu’être mère, d’un joueur de rugby,
C’est seulement regarder,
Et ne jamais tenter, en jetant pourquoi,
Entre le ballon et lui,
De lui prendre sa vie. »

jeudi 19 avril 2018

recettes 2018 avec de l'ail des ours

Par chez moi on voit la fin de l'ail des ours,il est presque entièrement en fleurs et même si elles sont absolument comestibles, des fleurs blanches dans ma nourriture n'ouvrent pas mon appétit...J'ai donc cueilli en plusieurs fois des feuilles et tiges quand la plante était toute jeune et toute tendre fin mars, et j'en ai cuisiné , puis congelé d'autres...

Cette année pour changer un peu, j'ai fait
des tartes salées
*ail des ours/camembert(une tuerie)
**ail des ours/lardons/curcuma (pas mauvais du tout)
une fois cuites, je coupe mes tartes en quatre    six, je les congèle et les ressors les soirs où je n'ai pas d'idée,avec un légume vert, des crudités, de la salade, au choix....

et des galettes d'avoine complète et ail des ours
j'ai pris la recette au dos de mon paquet d e flocons d'avoine (galettes de courgettes) et remplacé les courgettes par 3 grosses poignées d'ail des ours finement coupées en lanières
Soit:
80 g de flocons détrempés 5mn dans 10 cl de lait (de vache, de chèvre, ou lait végétal)
Y mélanger 2 oeufs+l'ail des ours ramolli à la poêle avec 1 échalotte finement émincée et blondie en même temps,sel , poivre, épices si vous voulez(j'ai ajouté des graines moulues:lin,chia,chanvre-optionnel-)

Dans une poêle chaude, déposer une cs 1/2 du mélange,aplatir un peu,cuire sur les deux faces,recommencer jusqu'à vider le saladier...

Perso, je les congèle 2 par 2 et les ressors le soir avec une salade ou des crudités variées...





petites précisions:
***on vérifie que le terrain où on ramasse les herbes (ici l'ail des ours) est exempt de pollution évidente, pas près d'animaux en pâture, ou du purin,pas près d'une décharge ou de carcasses métalliques.,ni près de jardins utilisant des produits chimiques..etc....)
on nettoie soigneusement plusieurs fois à l'eau vinaigrée
on laisse sécher
***il y a toujours la possibilité , quand vous consommez des herbes ou plantes sauvages, que vous y soyez allergique, si vous avez une propension aux allergies...Ben oui, faut le savoir...

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°pour ce qui est des flocons d'avoine entière, on les prend bio pour la bonne raison qu'on n'a pas envie de manger du pesticide à gogo et autres trucs chimiques pourris ...
Voila, c'est tout pour moi^^



samedi 14 avril 2018

La tribune des offices pour le tableau du samedi de Lydie

Cet article est ni plus ni moins un remix d'une présentation sur un réseau social ,c'est donc ici un emprunt mais comme je cite ma source et que je ne prétends pas avoir fait le travail toute seule comme une grande, vous voudrez bien m'absoudre!

C'est en allant sur Touitoui, le réseau social au piaf bleu que je suis tombée sur le tableau "la tribune des offices"et sur le lien que je donne en dessous...Je ne fais que retransmettre, absolument fascinée par ce travail de précision extraordinaire de l'artiste!
 Le twitt que je reblogue ici a pour auteur Marielle J.PdeG,dont les connaissances partagées me ravissent,et c'est à elle que mon article a été emprunté .

Il s'agit d'une huile sur toile de 123,5 × 154,9 cm, qui représente la face nord-est de la Tribune des Offices du palais des Offices de Florence, lieu d'exposition privilégié des meilleures œuvres détenues par les Médicis en leur temps(citation Wikipedia)
toutes autres infos là:https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Tribune_des_Offices
sur l'oeuvre de Johan Joseph Zoffany peinte entre 1772 et 1777

Si vous allez là:
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:The_Tribuna_of_the_Uffizi_(1772-78);_Zoffany,_Johann.jpg

vous pourrez, en déplaçant la souris sur les oeuvres , en lire les titre et auteurs...


L'oeuvre,la voici dans son époustouflant foisonnement:(ce n'est pas sur celle ci qu'il faut cliquer^^)



d'autres exemples du même acabit donnés par la touiteuse là:
http://publicdomainreview.org/collections/art-in-art/
c'est vraiment extraordinaire d'un point de vue technique!!!non?

mercredi 11 avril 2018

berlingot nantais

Comme je le disais à une amie:
             Il est
sublimement sublime
magnifiquement magnifique
superbement superbe!
je suis prête à l'encadrer, mon magnifique berlingot nantais!
image chez wiki de Stefan Le Dû


non, pas celui ci, celui là:
 réalisé par mes petites mimines à Nantes lors d'un atelier-couture spécial "débutants"...J'ai mis "débutants" car si nous étions 4 élèves, il y avait parité,avec deux messieurs dont un qui avait déjà fait des rideaux en velours à la MAC,certes novice pour la couture à la main mais bien plus doué que moi pour le reste....
Bon, je suis hyper contente d e moi ,je ne vous dirai pas que c e berlingot de 9cmX9, je l'ai fait en plus de 2H,ni qu'à en croire le nombre d e berlingots qui trainent sur le net, j'étais sûrement la seule au monde à n'en avoir encore jamais réalisé!
Tant pis pour les copines qui fêtent leur anniversaire à la fin du mois ou m'invitent à déjeuner cette semaine, elles auront droit à leurs berlingots emplis de lavande pour mettre dans leur penderie!
Ouiiiiii!
Cet article est dégoulinant d'auto satisfaction.
Voyez comme je m'auto-félicite, m'auto- admire,m'auto-congratule!!!!

AH!!!!Il est beau,il est beau mon berlingot!

mardi 10 avril 2018

Le phare aux oiseaux pour le poème du mardi de Lydie

C'est le choix d'un élève de CM2, qui a sélectionné ce poème de Prévert pour l'apprendre "par coeur" et le réciter devant sa classe...
Chez Prévert, souvent,on frôle le pire, on croit y réchapper, et puis...non....





Le gardien du phare aime trop les oiseaux



Des oiseaux par milliers volent vers les feux
Par milliers ils tombent par milliers ils se cognent
Par milliers aveuglés par milliers assommés
Par milliers ils meurent

.
Le gardien ne peut supporter des choses pareilles
Les oiseaux il les aime trop
Alors il dit Tant pis je m'en fous !

Et il éteint tout

Au loin un cargo fait naufrage
Un cargo venant des îles
Un cargo chargé d'oiseaux
Des milliers d'oiseaux des îles
Des milliers d'oiseaux noyés.

samedi 7 avril 2018

Bazille,pour le tableau du samedi chez Lydie

Je vous le dis, on ne se marre pas énormément chez les bourgeois en famille,à la fin du 19° s. même si le cadre est champêtre et agréable,à l'abri d'un soleil méridional trop éprouvant,dans le bruissement ombreux des arbres-refuges, l'ambiance n'est pas à la grande décontraction...
Mais regardons de plus près cette "réunion de famille" de Frédéric Bazille, peintre du tout début de l'impressionnisme, le peu d e temps qu'il fut peintre...
Notons toutes les interactions  ,les postures, les expressions,et comme cette galerie de portraits est magnifiquement travaillée...
J'aime moins l'ensemble chapeau/canne/fleurs que je trouve peu crédible mais pour le reste j'admire les détails..
Souriez, le petit oiseau va sortir^^




Il s'agit de "Réunion de famille "dit aussi "Portraits de famille",huile sur toile datée de 1867,de Frédéric Bazille (1841-1870)_Dim. 152X230
Oui vous avez noté que le peintre est mort très jeune;bien qu'exempté de service militaire il s'était engagé dans les zouaves en 1870 et mourut de deux balles dans la poitrine,"un homme bon, un artiste éclairé qui ne méritait pas de mourir" (dixit Zola_mais qui "mérite" d e mourir ainsi et si jeune????)...
Comment je le sais?j'ai lu "le balcon" de Cécile Delîle, offert à mon anniversaire par Point deceriseviolette ,un petit bijou au langage ciselé, sur Manet et Berthe Morisot et la bande des Impressionnistes in situ...J'y trouverai d'autres sujets pour le tableau du samedi....


Trouvé:cet article que j'aime beaucoup pour analyser le tableau...

http://mieux-se-connaitre.com/2013/05/reunion-de-famille-de-bazille-complement/

samedi 31 mars 2018

KERGA pour le tableau du samedi de Lydie

Aujourd'hui,retour à Roscoff et dans la sublime baie de Morlaix pour croiser le fantôme de Kerga, autre âme perdue,après Tristan Corbière,mais conviviale,peintre touche à tout et étonnant.

J'aime dans ce tableau les éléments soulignés de sombre,les couleurs étranges,l'atmosphère de légendes, peut être une façon de restituer l'âme bretonne...Mais parfois...d'autres tableaux....j'aime moins....

Si vous voulez en apprendre plus sur sa vie, là:
http://www.roscoff-quotidien.eu/kerga00.htm

voir plus d'oeuvres:
https://www.flickr.com/photos/roscoff-quotidien/309596877/in/photostream/lightbox/

 

jeudi 29 mars 2018

Au vieux Roscoff,de Tristan Corbière




 

 

Trou de flibustiers, vieux nid
A corsaires ! - dans la tourmente,
Dors ton bon somme de granit
Sur tes caves que le flot hante...



 

Ronfle à la mer, ronfle à la brise ;
Ta corne dans la brume grise,
Ton pied marin dans les brisans ...
- Dors: tu peux fermer ton oeil borgne
Ouvert sur le large, et qui lorgne
Les Anglais, depuis trois cents ans.



 

-Dors, vieille coque bien ancrée;
Les margats et les cormorans
Les margats et les cormorans
Tes grands poètes d'ouragans
Viendront chanter à la marée ...

 

- Dors, vieille fille-à-matelots ;
Plus ne te soûleront ces flots
Qui te faisaient une ceinture
Dorée, aux nuits rouges de vin,
De sang, de feu ! - Dors... sur ton sein
L'or ne fondra plus en friture.










 


- Où sont les noms de tes amants...
- La mer et la gloire étaient folles ! -
Noms de lascars ! noms de géants !
Crachés des gueules d'espingoles...

 

Où battaient-ils, ces pavillons,
Echarpant ton ciel en haillons !...
-Dors au ciel de plomb sur tes dunes...
Dors : plus ne viendront ricocher
Les boulets morts, sur ton clocher
Criblé-comme un prunier-de prunes...

 




 

- Dors : sous les noires cheminées,
Ecoute rêver tes enfants,
Mousses de quatre-vingt-dix ans
Epaves des belles années...




.............................................................
Il dort ton bon canon de fer,
A plat-ventre aussi dans sa souille.
Grêlé par les lunes d'hyver...
Il dort son lourd sommeil de rouille,

- Va : ronfle au vent, vieux ronfleur,
Tiens toujours ta gueule enragée
Braquée à l'Anglais !.. .et chargée
De maigre jonc-marin en fleur






 

 

 

 

écrire ici votre email