mercredi 12 août 2020

Le train sans retour

 Lundi je m'apprête à rentrer de quelques jours passés à Troyes et Fontainebleau.

J'attends mon train assise sur un banc du quai.

Un autre train est annoncé avant,il ne s'arrêtera pas, merci de bien vouloir dégager le bord du quai.

Et je le vois au lointain l'autre protagoniste de l'histoire, c'est un tout jeune homme,sa course est sportive. Je me rends compte qu'il ne court pas parallèle ment à la voie mais que sa crse est de plus en plus sécante au train qui arrive à toute vitesse.

Je le vois effectuer un très beau plongeon comme s'il rejoignait la mer. Par je ne sais quelle vague,son corps est projeté en l'air puis smashé avec une violence folle sur la jambe droite.mon genou craque sous le choc,on dirait q'iletqu'il s'est accroché à moi bien que probablement il n'ait plus de membres,je sens uniquement son poids et lorsque j'aperçois un de ses poumons sur ma sandale je crois que je hurle.

Les pompiers s'attendaient à rassembler des bouts épars d'un gosse de 20 ans et au final c'est de moi qu'ils s'occupent, dans cette gare évacuée.

Le chef de gare,les pompiers,les urgentistes,les infirmières et docteurs tous au x petits soins avec moi. Extraordinaires.

J'ai vu une psy, nous avons parlé choc post traumatique, trauma, résilience.

Si la vie a un sens quelle est la signification de son suicide et de ma présence ainsi liés ?

Y a t'il une leçon ?

Je rends ici hommage à ce petit jeune, qui n'a pas trouvé d'écoute et d'aide et dont le désespoir était sans borne.

Quant à moi j'attends la livraison d'une plaque, comme chez le garagiste pour qu'on me réparé mon tibia et mon pérônnné.

Texte écrit difficilement sur un téléphone sur lequel s'est renversé un yaourt.


mardi 28 juillet 2020

Lavoir à Dormelles (77)et à Pontrieux (22)

Alors voila...
Une Mamazerty qui se baladait dans le sud Seine et Marne, à Dormelles, et qui tomba en extase devant un lavoir.




Le lavoir communal bâti à la fin du 19 ème siècle a été utilisé jusqu'en 1980.
Sa grande originalité ,voire sa rareté,est d'être muni de plancher reglable en hauteur par de grosses crémaillères afin que les lavandières soient toujours au niveau de l'eau quel que soit le niveau de l'Orvane.
Le lavoir a toujours sa cheminée à buée qui permettait de faire bouillir le linge et ses barres horizontales pour faire sécher les grandes pièces.

Mamazerty se gratte la tête ( oui je fais comme Delon,je parle de moi à la 3 ème personne) et se dit qu'elle pourrait parler des lavoirs de Pontrieux (22) vus lors d'un séjour il y a peut être bien 15 ans.
La voilà qui part à la recherche d'ingrédients culturels et elle tombe,sans se faire mal,sur un prestigieux article qu'elle ne va pas imiter mais vous en livrer l'URL...tout y est ,je pense

jeudi 23 juillet 2020

Culte révolutionnaire dans le Gatinais

À Paley,petit village charmant du Gâtinais,un fronton d'église qui fait froid dans le dos,nous rappelant des heures sanguinaires de ce qui aurait pu être une belle page d'Histoire.( Évidemment c'est" facile "à dire plus de 200 ans après,dans un contexte différent...)



" 1794- le peuple français reconnaît l'être suprême et l'immortalité de l'âme"


Une époque où il était conseillé de s'adonner au culte de l'être suprême mais hautement dangereux de professer sa foi en dieu.

Pour cause de covid les églises qui nous ont fait de l'oeil étaient fermées, hélas,mais je n'oublierai pas ce fronton révolutionnaire, je n'en avais encore jamais vu.

mardi 21 juillet 2020

Hommage au petit peuple bâtisseur du Chaos

Il s'agit d'une partie du Chaos rocheux d'Apremont en forêt de Fontainebleau, où nous decouvrimes une bande importante de petits,moyens et assez grands gnomes forestiers en plein travail. Où que nous allions,ils étaient plusieurs,en groupe s, à construire, construire et construire.
Respectant leur anonymat bruyant et gambadeur, j'ai juste mémorisé quelques unes de leurs huttes... Mais en fait elles pullulaient le long des arbres,dans les excavations.... C'était drôle et joyeux.
À la fin nous nous saluions,et nous entendions à notre passage :ah,mais on les connait,on les a déjà vus...
Les gnomes sont observateurs,il en va de leur survie...










C'était un petit hommage aux centres aérés de différents lieux d'IDF réunis ce jour pour,j imagine,une journée de rencontres sur le thème CABANES dans ce lieu fabuleux de chaos rocheux.

lundi 20 juillet 2020

Cathédrale de Nantes

Sur le blog de chemindesjours.com
Un très beau texte sur l'orgue de la cathédrale de Nantes, orgue qui a brûlé samedi 20 au matin.

lundi 8 juin 2020

Prescription poétique (2/4)

Première partie de la prescription,que vous trouverez par exemple ici.


Belle lecture.

J'aime spécialement le
"Toi vis sois innombrable à force de désirs,de frissons..."

samedi 6 juin 2020

Consultation poétique1/4

Récemment j'ai eu droit à une consultation poétique, expérience organisée par le théâtre de la ville de Paris jusqu'au 30 juin.
Que vous soyez de France ou de Navarre,je vous invite à aller sur le site ( si le lien ne s'ouvre pas,le copier coller dans votre barre d'URL) voir de quoi il retourne.
Si ça vous tente vous pouvez aussi avoir un e discussion scientifique avec des savants de renom,astrophysicien,neurochirurgienne,etc qui se plient à la vulgarisation de leur savoir.

Détail qui a son importance : c'est gratuit.


https://www.theatredelaville-paris.com/fr/spectacles/theatre-partage/temps-forts/les-consultations-poetiques-par-telephone

En ce qui me concerne j'ai été rappelée chez moi lors d'un créneau horaire que j'avais choisi.
La comédienne m'a interrogée sur mes ressentis pendant le confinement,je lui ai parlé de ce nouveau sentiment d'un temps libre,sans frénésie,et elle m'a proposé de lire des poèmes sur le sujet du temps qui passe.
D'abord un très beau poème d'Anna de Noailles puis,après m'avoir demandé si j'avais des poètes favoris,deux poèmes d'Aragon qui m'étaient inconnus .
Le choix m'a plu énormément,l'effet cadeau surprise plus encore.

Une très belle expérience.
Je vous invite à tenter...

Je mettrai les trois poèmes en ligne bientôt, pendant que j'irai me deconfiner à Yeur.
Je passerai de nouveau sur les blogs à mon retour.


écrire ici votre email