lundi 1 mars 2021

Ce n'est qu'un au revoir.







 J'ai commencé à bloguer il y a 14 ans.Ou peut être 13... Quand on aime on ne compte pas c'était un mois de mars.


Cette année dans la vraie vie je vais vers de nouveaux horizons. Ça me flanque les petoches mais c'est très excitant. Ça demande aussi beaucoup d'organisation surtout que je ne suis pas très vaillante encore,les efforts me fatiguent vite et la douleur s'installe alors. Du coup ça va me prendre beaucoup de temps pour faire les cartons,nettoyer,remettre en état,etc... (Fin août, fin septembre, vraisemblablement, Déménagement, changement de région, d'habitudes, reconstruire   une vie sociale, associative...)D'où la longuette mise en pause.

Et puis aussi...

Ici sur mon blog je tourne en rond depuis des mois déjà. Je mets donc ce blog en jachère probablement jusqu'en 2022. 

Ou pas.

Va savoir ce que nous réserve demain? 

Comme disait mon père,quand on n'a rien à dire on se tait. Je reviendrai peut être avec de nouvelles nourritures à partager ici.

Ce n'est donc qu'un au revoir.

Je passerai ici ou là ajouter mon grain de sel dans vos espaces de coms ou vous lire sans faire de bruit. Car du monde de la blogosphère j'ai gardé ce qui m'est cher et me parle joliment,tout ce dont je me sustente depuis longtemps.

Même si je ne viens plus chez vous que très ponctuellement et souvent sans laisser de com.

Alors à vous merci.

Ce n'est qu'un au revoir. Les au revoir ne sont pas tristes,ils sont définitivement tournés vers le futur. Et quelle que soit l'attention qu'on lui porte,et l'envie que l'on a de vouloir le maîtriser,nous ne saurions circonscrire le futur  ,tout juste l'influencer.

Pour le moment ,en tout cas,après des tris sévères....

Je cartonne fort....😏🙋


jeudi 24 décembre 2020

Voeux

 







À tous de bonnes fêtes
de fin d'année,seul ou bien accompagné. 

À la revoyure en 2021.

Restons  adaptables.



mardi 10 novembre 2020

Nouvelles nouvelles

 Merci pour vos coms sympathiques. Je ne vous lis pas avec régularité,la faute à internet qui passe mal où je suis et surtout à la gestion de mon temps, surtout passé à me reposer.

Mais je pense aux copinautes.

Je peux faire à peu près tout ce que la vie normale exige,en prenant un temps infini, mais je le fais.

Dimanche première balade dans la nature depuis le 9 août. J'ai pulvérisé tous les records, environ 250 m en un quart d'heure,oui mais en respirant bien amplement,et en profitant des bords de l'Ecole,petit affluent de la Seine d'une trentaine de km.

Prenez soin de vous. Et soyez optimistes mais vigilants.










dimanche 1 novembre 2020

J-3

 




 






La quille mardi à 13 h...





mardi 27 octobre 2020

Déconnexion/ reconnexion

 Alors que les arbres,jours après jours, prennent leurs teintes d'automne, ravissant mes yeux de leurs couleurs baroques


Je brode des fleurs printanières pour passer le temps. POUR PASSER LE TEMPS car j'ignore vraiment ce que j'en ferai.


J'ai fait des essais d'aquarelle, hortensia hors saison


C'est à peu près le seul essai abouti.



Alors que s'amoncellent les nuages menaçants du reconfinement, que les hôpitaux manquent toujours de postes,de lits,de personnels, j'ai expérimenté un 3 ème weekend confiné en chambre , même pas l'autorisation d'aller sur la terrasse,il faut avoir une vie intérieure intense pour ne pas s'en attrister. Le seul moment où nous voyons nos congénères et pouvons leur parler, c'est en séance de kiné, où nous sommes 4_5 au maximum. Je me surprends à chercher mes mots au téléphone,mais ça reste transitoire. Nous sommes des créatures de contact et d'échanges,et les circonstances nous obligent à l'introspection obligatoire et solitaire. Ponctuellement nécessaire mais à la longue,quels manques!




Malgré tout l'aube pointe chaque matin et l'espoir aussi.il semble certain que je serai chez moi le 8 novembre. J'attends que le médecin veuille bien me l'assurer.

mardi 13 octobre 2020

Déconstruire pour reconstruire

 Ça pourrait être une des forces qui me poussent dans la vie. 

Faire du neuf avec du vieux. En mieux

trouver la beauté derrière les blessures.


Aussi quand, sur le net, j'ai rencontré  le travail de Bouke de Vries j'ai immédiatement aimé la philosophie de son travail.

Cet artiste néerlandais né en 1⁹60 a  un parcours étonnant mais somme toute logique.

Précédemment restaurateur de porcelaine il a voulu redonner de la splendeur aux objets abîmés d'une manière originale et très forte dans le choix des pièces.

N'ayant trouvé aucune image libre de droits je vous invite à consulter la page wikipédia

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Bouke_de_Vries

PUis le site de l'artiste pour voir ses œuvres

https://boukedevries.com/


mardi 6 octobre 2020

Le temps ravive le cerfeuil ???

 

Hier en revenant de la kiné,le médecin m'a annoncé ma.probable sortie dans 15 jours. Ce sera confirmé une semaine avant la date. Je n'aurai pas le droit à une ambulance pour rentrer sur Nantes compte rendu de la situation sanitaire.

Je venais juste d'utiliser les cannes pour la première fois ( de ma vie) et cet après midi je vais commencer à apprendre à monter et descendre des Marches

Je pense que la raison principale d'une telle précipitation a un rapport direct avec l'avancée du Corona virus et la probabilité d'un reconfinement

Me retrouver seule chez moi n'est pas en ce moment quelque chose que j'envisage facilement mais ce sera plus simple quand j'aurai progressé.

Nous sommes à présent confinés dans nos chambres,couloir interdit seul.e,plus guère de possibilités de s'exercer à marcher sur notre gigantesque temps libre.

Les rares ateliers où nous étions 4-5 sont remplacés par des séances individuelles plutôt en chambre,sauf la kiné où c'est le defouloir physique mais aussi la rigolade,il en faut aussi pour nourrir le moral.

2 de mes enfants sont venus in extremis de Nantes passer une partie du samedi après midi, c'était vraiment très chouette.

Mais N- I- NI, c'est fini!

Du coup j'ai commandé des bouquins( vulgarisation sur l'epigenetique que je souhaitais lire depuis des mois), un livre sur la technique d'aquarelle de l'eau dans l'eau,et de la broderie,la télé est vraiment trop nulle ! ça continuera à m'occuper chez moi,pas prête à randonner...

Les visites depuis hier sont sur rdv dans une salle dédiée,30 mn maxi, 1 seule personne à la fois,pour le moment 3 créneaux par jour,et nous sommes 120 je pense...ordres de L'ARS...

Les soignantes qui se souviennent de la souffrance psychologique des patients ( la plupart très âgés) quand ils étaient confinés et qu'elles appelaient sur leur propre téléphone,les familles en visio,pour que les petits papis et mamies ne se laissent pas " glisser" ont présenté des propositions au directeur pour que ces mesures puissent être élargies dans le respect des gestes sanitaires.

Nos soignantes ici sont à la fois nos mamans et nos fifilles, énergiques et bienveillantes, aux petits soins, prêtes à faire le clown quand on a le moral en berne,ce sont des louves, j'ai un immense respect pour le travail très humain qu'elles font.

Ce matin j'ai cette vieille chanson de JP Ferland qui me trotte dans la tête et elle m'énerve toujours autant que lorsqu'elle est sortie .En résumé c'est l'histoire d'un type qui est parti vivre sa vie d'homme libre et qui, décidant de rentrer demande à sa femme d'allumer le feu dans la cheminée car il va se cailler, et comment que je te l'allumerais,moi,ton feu de cheminée !!!! après avoir changé les serrures,oui, monsieur...

Bon le chanteur a une belle voix, ça donne une jolie ballade et ça a un vague rapport avec mon retour bien que n'ayant pas de cheminée...



Oui mais une question se pose

Que signifient les paroles " le temps ravive le cerfeuil"?

Vous avez deux heures...


Et j'espère bien que malgré son ineptie la chanson va vous trotter dans la tête aussi.😛



écrire ici votre email