samedi 4 février 2017

Job,sa femme, Georges et Jazzy pour le tableau du samedi de Lydie


Jazzy m'a envoyé une carte représentant ce tableau de Georges de La Tour, qui est exposé au musée départemental des arts d' Epinal,date des années 1640/50 et mesure 145 x 97 cm.
Il est appelé "Job raillé par sa femme" et d'après ce que j'en apprends du net, aurait dans un premier temps été appelé "le prisonnier".
D'ailleurs , son auteur n'a été nommé avec certitude que lorsque sa signature est apparue lors d'une rénovation....Bien des points d'ombre pour cette oeuvre, en somme....
Oeuvre profane?oeuvre religieuse?je ne sais au final....
Pour en lire plus, entre autres sur l'histoire biblique de Job,par exemple là:
https://jeanpierrefabricius.blogspot.fr/2014/03/georges-de-la-tour3-job-raille-par-sa.html

 

Ce tableau m'a vraiment SAISIE!il n'y a pas d'autre mot tant sa  puissance évocatrice est grande...Clair obscure superbe, rendant la femme encore plus présente, et l'homme encore plus pitoyable...Les attitudes, les vêtements (si on peut dire çà concernant l'homme) concourent à renforcer leur antagonisme;il n'y a pas de violence réelle mais pourtant elle est sous-jacente....
C'est vraiment un tableau qui m'a remué les tripes....
Et vous?

15 commentaires:

  1. J'aime beaucoup les tableaux de Georges de La Tour, Evelyne ! Tout y est toujours si profond de réflexion ! Bonne fin de semaine ! Amitiés♥

    RépondreSupprimer
  2. Les mains jointes, comme par pitié ma femme et ce bol cassé, la cause... joli tableau n'empêche, à l'époque de la bougie encore, merci...

    RépondreSupprimer
  3. Florence - Testé pour vous
    Coucou Evelyne...magnifique tableau qui me laisse supposer 2 situations totalement différentes l'une de l'autre.
    peut-être qu'elle le réconforte...avec sa main, elle fait mine de le caresser, de lui dire que tout va bien aller...lui, est surpris par un tel réconfort...il est malade, amaigri, une main handicapée.
    Sinon, en fait, elle le punit...sa main indique qu'elle est en colère, et lui a un air contrit, désolé de ce qu'il a fait.
    Mon coeur penche plutôt pour la 1ère hypothèse. Sa tête penchée, le bras de l'homme caché (ou coupé), la main abimée...bref, dur dur d'interpréter quand même hein
    Comment vas tu ? Ici, pas de tempête mais de la pluie...arf, je m'étais habituée aux 16° journaliers moi ! Comment je vais faire maintenant hein ? J'avais presque préparé mes shorts, mes tongues ! Pfffftttt, dur dur d'être en hiver ;-) ;-)
    Bises Evelyne et à très bientôt..je repasse te faire un tit coucou avant de partir ;-)

    RépondreSupprimer
  4. J'y vois, dans la puissance de la femme ( la taille et la position ) du sado masochisme . Ce tableau me peine . L'homme est dénutri.
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Evelyne. La femme est en position de force devant cet homme peu vêtu, qui semble fiévreux. Du tableau je n'aime que la lumière de la bougie. Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Tous les "De la Tour" me remuent les tripes ! Quelle magie de la lumière !

    RépondreSupprimer
  7. un très beau tableau-
    j'y vois plus la main secourable d'une femme qui va prendre soin d'un prisonnier- je n'y vois pas d'attitude agressive ?
    j'aime les tableaux à énigmes-
    bon week-end- bisous-

    RépondreSupprimer

  8. Scène biblique ? Scène des misères de la guerre ? Visite à un prisonnier, à un pauvre ayant tout perdu, à un malade ? Peut-être tout cela à la fois : Georges de la Tour, s'il a voulu peindre une scène biblique représentant Job, a trouvé dans son environnement matière à la peindre.

    le tableau à l'origine n'avait pas de nom- c'est bien plus tard qu'on le nomma " Jacob "---
    voilà de quoi méditer !!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    Je suis baba devant le jeu de lumière de ce tableau, tout le talent de l'artiste. chaque geste est précis, les expressions de visages, tout, c'est vraiment d'une grande beauté et j'imagine y rester un long moment en contemplation.
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Ah moi les tripes je les remue pas trop, je laisse cuire doucement
    et j'aime bien, en plus, une petite goutte de vin blanc.....
    quand à La Tour, je suis plutôt d'accord avec Cerise et Ecureuil bleu

    RépondreSupprimer
  11. Il est vraiment pitoyable cet homme d'autant plus frappant que la femme est habillée et bien portante...Troublant. Bisous

    RépondreSupprimer
  12. Je n'y vois aucune raillerie, plutôt une invitation ou un conseil que donne cette femme à cet être famélique en désignant un endroit. Comme il n'y a aucune indication sur l'identité des personnages, pourquoi cette fixation sur Job ?

    RépondreSupprimer
  13. Splendide tableau, très expressif en effet, Mamaz. Bizzz, Evelyne.

    RépondreSupprimer
  14. Quel réalisme, pauvre vieil homme.

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email