mardi 22 mai 2018

une autre lettre à Lou pour la poésie du mardi chez Lydie


Pour cette participation au poème du mardi chez Lydie, encore un autre poème déchirant d'Apollinaire.
( promis, je choisirai un autre poète une prochaine fois...)
j'ai fait une capture d'écran d'une lettre-poème qu'Apollinaire, à Lou, son amoureuse d'alors ,écrivit des tranchées en 1915.
L'avant dernière strophe en particulier est douce et lumineuse.
Elle contraste je trouve, avec l'obsession de ce prénom féminin répété inlassablement,comme si seul, il pouvait faire "tenir" le poète dans cet univers sordide et implacable de la guerre de tranchées.
Vous pouvez la retrouver, ainsi que d'autres, là:

http://www.lettresenligne.net/references/ApollinaireLettresaLou.pdf

13 commentaires:

  1. un théme fort la mer et les marins
    je ne connaissait pas celui de la mariniére mis sur le blog de MARIANE et j 'ai bien aimé
    bonne journée pour toi

    kénavo

    RépondreSupprimer
  2. Des pépites chez ce grand poète. A relire... Merci.

    RépondreSupprimer
  3. de belles lettres d'amour-- surtout dans les tranchées,encore plus envie d'amour et de tendresse !!
    pourquoi changer d'auteur si tu aimes ?
    merci pour ta participation- bisous-

    RépondreSupprimer
  4. Quel beau témoignage d'amour.
    Bises et bon mardi

    RépondreSupprimer
  5. Merci Mamazerty je trouve ce style la manière, super joli mais quoi d'étonnant de ce poète. Bisous

    RépondreSupprimer
  6. C'est magnifique Evelyne ! Excellent auteur ! J'♥ ! Très bon choix ! Bonne poursuite de ce mardi ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  7. Les mots du poète exprime sublimement son amour mais ils sont d'autant plus forts et plus émouvants quand on sait que ce sont aussi les mots du soldat. Merci !

    RépondreSupprimer
  8. Une belle déclaration d'amour.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  9. Une incantation du prénom comme on se berce jusqu'à en être chaviré. Lou,l'où?
    Bisou

    RépondreSupprimer
  10. Prière et déclaration d'amour, appel désespéré. Le poète se raccrochait à Lou comme à une bouée de survie. Bonne journée, Evelyne et bisous

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email