mardi 15 mai 2018

Pétales de pivoine, pour le poème du mardi de Lydie

Ce poème fait partie des Lettres à Lou,qu'Apollinaire écrivit à Louise("Lou") de Colligny-Chatillon, avec qui il échangea lettres et poèmes de 1914 à 1915-Apollinaire mourut en 1918....
L'amour, la mort...Eros et Thanatos...thème récurrent....







Pétales de pivoine
Trois pétales de pivoine
Rouges comme une pivoine
Et ces pétales me font rêver

Ces pétales ce sont
Trois belles petites dames
À peau soyeuse et qui rougissent
De honte
D’être avec des petits soldats


Elles se promènent dans les bois
Et causent avec les sansonnets
Qui leur font cent sonnets

Elles montent en aéroplane
Sur de belles libellules électriques
Dont les élytres chatoient au soleil

Et les libellules qui sont
De petites diablesses
Font l’amour avec les pivoines
C’est un joli amour contre nature
Entre demoiselles et dames

Trois pétales dans la lettre
Trois pétales de pivoine.




Quand je fais pour toi mes poèmes quotidiens et variés
Lou je sais bien pourquoi je suis ici
À regarder fleurir l’obus à regarder venir la torpille aérienne
À écouter gauler les noix des véhémentes mitrailleuses

Je chante ici pour que tu chantes pour que tu danses
Pour que tu joues avec l’amour
Pour que tes mains fleurissent comme des roses
Et tes jambes comme des lys
Pour que ton sommeil soit doux



Aujourd’hui Lou je ne t’offre en bouquet poétique
Que les tristes fleurs d’acier
Que l’on désigne par leur mesure en millimètres
(Où le système métrique va-t-il se nicher)
On l’applique à la mort qui elle ne danse plus
Mais survit attentive au fond des hypogées



Mais trois pétales de pivoine
Sont venus comme de belles dames
En robe de satin grenat
Marquise
Quelle robe exquise
Comtesse
Les belles f…es
Baronne
Écoutez la Mort qui ronronne
Trois pétales de pivoine
Me sont venus de Paris

11 commentaires:

  1. je viens te faire un coucou ! bizz

    RépondreSupprimer
  2. Rafraîchissante cette suite poétique.

    RépondreSupprimer
  3. c'est déroutant comme poème mais drôlement vivant bien que la mort soit omniprésente...J'aime beaucoup. Bisous

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup Apollinaire mais je ne connaissais pas ce poème si beau qui m'a émue. il le fait penser à celui de Prévert " souviens toi Barbara " et comme disait le poète : quelle connetie la guerre. Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Oh ! Je découvre ce magnifique poème grâce à toi, Evelyne ! Bonne soirée ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  6. Très beaux écrits ... comme quoi avec des fleurs tout passe ...
    J'aime les pivoines ... les pivoines roses si tendres ...
    Bisous Mama ...

    RépondreSupprimer
  7. Ce poème m'a transporté en Chine vers les pivoines en aquarelles. Un long voyage onirique.
    Merci pour cette découverte . Bisous

    RépondreSupprimer
  8. C'est beau, c'est triste, c'est la poésie, c'est la vie... Merci pour cet enchantement du réel !

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Evelyne. Je ne connaissais pas ce beau poème, avec la guerre et la mort en arrière-plan. Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Quel grand poète et quel bon choix. J'aime beaucoup. Bises et bon dimanche

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email