dimanche 17 septembre 2017

lecture politiquement incorrecte

Je vous présente aujourd'hui un livre extrêmement dérangeant...
un livre extrême dont les propos sont parfois limite extrêmistes(attention c'est un roman et ce n'est pas uniquement autobiographique)
si vous aimez le politiquement correct il n'est pas pour vous
si vous aimez qu'on vous enrobe les réalités dans de belles phrases ce livre n'est pas pour vous
si vous pensez que le plus beau métier du monde c'est d'être enseignant,il n'est pas pour vous
si vous pensez que dans l'éducation nationale on se sert les coudes,ce livre n'est pas pour vous
si vous aimez le lisse et l'inodore, ce livre n'est pas pour vous
C'est un petit livre de 160 pages extrêmement dérangeant mais si...haletant qu'il se lit d'une traite...
C'est l'histoire d'une jeune prof d'italien dans le bahut d'un quartier sensible (sensible=merdique) chahutée, puis menacée par certains élèves.Pas la peine d'espérer d e l'aide au sein de sa corporation, aussi bien auprès de sa hiérarchie que de ses collègues.
Pas la peine de demander aux parents de prendre davantage part à l'éducation de leurs enfants,certaines mères se font baffer par leur fils, d'autres n'ont pas la parole, il y a une gamine du collège qui taille des pipes avant d'aller en cours pour s'acheter d e la marque ,pour elle il n'y a que la dégaine qui compte (sic) et j'en passe...
On n'a jamais fini d'enseigner, on continue le soir , en préparant sa classe,au pire, mais assez souvent, on en rêve la nuit, çà joue sur le moral, la vie de couple, la vie de famille ...
La jeune prof qui s e faisait bouffer par ses élèves, suite à un grand ras le bol et à un échec personnel,va se blinder....et....

je fais un a parte mais çà a un rapport direct avec le sujet:
Platon:"lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus, au dessus d’eux, l’autorité de rien ni de personne, alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie. »

C'est un bouquin qui ne vous lâche pas...Ce que je lui reprocherais toutefois c'est qu'il peut renchérir sur des idées racistes et sectaires,et ne laisse guère d'espoir sur l'intégration, et la culture pour tous...Un constat sombre, politiquement incorrect, qui m'a dérangée , je ne le partage pas, mais je n'ai jamais eu d'élèves ados à la dérive dans mes classes....
mais...
ce n'est qu'un roman...
le but de ce roman?
je ne sais pas... 
l'exorcisme d'une enseignante au bord du désespoir????




12 commentaires:

  1. Etonnante cette lecture, je ne sais pas si ca me brancherai ! bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Mamazerty, de mon côté ça me tente, j'aime bien les sujets qui prêtent à réflexion et qui sont traités sans détour...

    Par rapport à Platon : tout dépend de l'autorité (l'autorité peut être, elle-même, tyrannique ou à côté de la plaque, auquel cas, les jeunes auraient raison de réagir contre... Vaste débat)

    RépondreSupprimer
  3. Prof, de nos jours, nan merci !!!!!! Le môme en roi et maître, tu parles d'un monde pour demain merci à toi, jill

    RépondreSupprimer
  4. j'aime bien ne pas être dans le courant politiquement correct mais effectivement le côté raciste doit être un tantinet dérangeant. Il ne faut pas non plus occulter tous ces problèmes. Dur dur !

    RépondreSupprimer
  5. Des livres sur l'école, il y en a des stères. J'avais lu, à sa sortie en 1976, le livre de Claude Duneton : Je suis comme une truie qui doute qui parlait du mal-être des enseignants seuls face à des élèves déboussolés. Doucement, la violence s'est banalisée. Jusqu'où ira-t-elle ? Peut-être jusqu'à l'explosion.

    RépondreSupprimer
  6. Rien que le titre et dérangeant et interpelle. Pourquoi pas le lire quand j'aurais plus de temps. À rajouter sur ma longue liste.

    RépondreSupprimer
  7. Oh ! Mais quel titre !!! Bonne fin de ce jour Evelyne ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette approche critique . J'ai lu , en son temps , Claude Duneton alors que les enfants étaient moins agressifs et hors la loi ...
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Le titre est très spécial et ce que tu en dis ne me donne pas envie de le lire. Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Je n'avais pas entendu parler de ce livre mais je peux à la fois comprendre qu'il déstabilise et en même temps reconnaître qu'un enseignant qui a la "vocation" à l'heure actuelle mène un vrai parcours du combattant et doit affronter (bien plus que son jeune public quel que soit son degré de "zepitude") le système, les collègues, son administration et tous les freins institutionnels qu'il n'aurait jamais cru rencontrer dans ce monde de l'éducation qui devrait être ouvert, tolérant, progressiste et solidaire... ce qui n'est malheureusement pas le cas...

    RépondreSupprimer
  11. Je salue bien bas ton ouverture d'esprit qui te permet de lire ce genre d'histoire plutôt extrême. Perso, je suis du genre autruche, je ne supporte pas de lire des histoires vraies ou qui pourraient l'être, je ne supporte que les polars avec des morts et de la violence, certes, mais totalement virtuelle.
    Ce qui m'épate aussi, ce sont les réflexions de Platon qui restent hélas d'actualité. Comme quoi, l'humanité de bonifie guère avec le temps.

    RépondreSupprimer
  12. Oh oui je rejoins certaines "quel titre !!" frappeur !! qui annonce toute la violence du livre - Et cette enseignante dépassée face à tant de défis à relever : se faire respecter par des mômes qui ne respectent rien... tenter d'inculquer des choses à des jeunes qui préfèrent ne rien faire ...ne rien apprendre ... ne rien devoir à personne ... Et agissent avec le langage "de la rue", à "qui est le plus fort, le plus rebelle"...
    Je la plains profondément !!!
    Zones d'Education Prioritaires - quand je pense qu'en plus Macron veut renforcer l'enseignement à ce niveau ... Bref...Encore du bonheur pour tous ses professeurs qui auront "la chance" de participer à ce programme ...Prometteur ...
    Je serai curieuse et lirai ton bouquin je pense - oui - sans nul doute, si je le trouve sur ma route.
    On est ici bien loin du bouquin gentillet et plein de belles promesses et de tendresse ... Que je t'ai envoyé ;)
    Gros bisous.
    Cricket

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email