lundi 28 août 2017

Bestiaire du musée Dobrée, Nantes

Aujourd'hui je vous conduis dans le centre de Nantes au musée Dobrée qui est un
musée d'histoire et archéologie(entre autres, mais pas que)
 https://grand-patrimoine.loire-atlantique.fr/jcms/les-collections/les-collections-fr-t1_129394
formé de deux bâtiments:
l'un de style néo médiéval (si vous regardez Barnaby à la télé, vous aurez vu ce qu'est le style néo médiéval anglais ou style victorien dans quelques vieilles bâtisses de Midsomer- En France c'est St Sernin à Toulouse par exemple^^)et sa tour de 30m
et l'autre :le manoir de la Touche



Le musée est en cours de réaménagement,ouvert occasionnellement et sera de nouveau opérationnel vers 2021?
Pour le moment la partie visitable aux allures très modernes est accessible par un escalier qui descend vers les salles d'exposition en contre-bas du site .

Lu dans "le piéton de Nantes"(rando edition.)
"le fantastique a investi jusqu'au toit d e l'édifice,orné d'animaux de pierre, ours, hiboux, faces humaines.En schiste et granit le bâtiment (est) de style néo roman irlandais à emprunts gothiques(je ne sais pas ce que çà veut dire).Thomas Dobrée a dépensé sa fortune à collectionner estampes et objets d'art;protestant et franc-maçon un brin mystique il fait inscrire sur la tour en caractères de bronze la devise en breton:l'inconnu me dévore."

Aujourd'hui nous admirons les extérieurs, si vous voulez bien.
Vous avez vu "les serpentants" (installations en bois) qui y sont jusqu'à la fin du mois.
Je vous présente Morse attacks, de Gilbert Coqalane,autre oeuvre du Voyage à Nantes 2017...Il est un peu étonnant mais pas plus que çà puisque l'on trouve tout un bestiaire sur l'édifice,je préfère penser qu'il a trouvé des copains pour jouer pendant les vacances sur son mur d'escalade (plutôt que d e vous dire quel est le sujet traité par l'auteur, une sorte d'allégorie historique dont l'idée ne me plait pas du tout ...)












je ne l' ai pas pris en photo mais il y a aussi un jardin de curé aux plantes bien étiquetées, il n'y avait certes pas toutes les plantes médicinales qu'il propose en saison , certaines n'étaient plus en fleurs ou déterrées mais renifler et froisser tout çà était bien agréable

la suite au prochain numéro, mais point trop n'en faut...

7 commentaires:

  1. Morse attacks, sourire, à l'assaut d'un peu de neige en haut d'une tour loin de son vrai milieu de vie, pire que l'ours, ah l'art tout de même, bref, merci pour le tout... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Evelyne. J'ai vu un reportage sur ce musée aux informations. Le morse avec son parachute est un clin d'oeil au parachutiste coincé lors du débarquement sur l'église de Sainte-Mère-Eglise. "Comme John Steele le morse a un message à délivrer en lien avec l'environnement et le réchauffement climatique" dit l'auteur.
    Ce n'est pas trop à mon goût. Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Ah ! Peut s'entendre de deux manières, à première vue, que d'efforts pour atteindre cette neige, et ensuite le rappel de ce parachutiste ...
    Bonne semaine Evelyne !
    Bisous♥

    RépondreSupprimer
  4. J'y suis allée deux fois: une fois avec mon collège et ça date, et une fois avec mes petits fils.
    Bonne journée de demain encore sous la canicule mais après , ouf! on devrait respirer

    RépondreSupprimer
  5. Très drôle cette installation animalière. On dirait une fable en pierre.

    RépondreSupprimer
  6. Il faut parfois lever le nez pour voir des choses curieuses, voire insolites.

    RépondreSupprimer
  7. Insolite cette ascension animalière .

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email