mardi 8 novembre 2016

Maigrir, selon Queneau

Queneau qui s e fout du monde, Queneau l'inventif illimité,Queneau qui joue avec les mots leurs sens et leur orthographe, qui ne se prend pas au sérieux,enfin, c'est ce qu'il veut qu'on croie de lui!.... J'aime bien "ceux qui maigrissent d e caractère"....et puis ce poème c'est moi, quoi!!!!moi aussi je maigris du bout des douas!je maigris même que de là^^...quant à l'extrémité du cou, si quelqu'un sait où çà s e situe.....

je me l'offre  et vous l'offre aussi en espérant qu'il vous fera rire!!!!!Ce sera "mon" dernier Queneau....



Y en a qui maigricent sulla terre
Du vente du coq-six ou des jnous

Y en a qui maigricent de caractère

Y en a qui maigricent pas du tout

Oui mais
Moi jmégris du bout des douas
Oui du bout des douas
Oui du bout des douas
Moi jmégris du bout des douas
Seskilya dplus distinglé



Lautt jour
Boulvar de la
Villette
Vlà jrenconte le bœuf à la mode
Jlui dis
Tu mas l'air un peu blett
Viens que jte paye une belle culotte
Seulement jai pas pu passque



Moi jmégris du bout des douas

Oui du bout des douas
Oui du bout des douas

Moi jmégris du bout des douas

Seskilya dplus distinglé



Dpuis ctemps-là jfais pus dgymnastique
Et jmastiens des sports dhiver
Et comme avec fureur jmastique
Je pense que si je persévère

Eh bien
Jmégrirai du bout des douas
Oui du bout des douas.
Oui du bout des douas
Jmégrirai même de partout
Même de lesstrémité du cou

11 commentaires:

  1. le problème éternel de notre socièté ! bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. J'aime Queneau, il me fait marrer, il a tellement le sens des mots!! (assez perdu aujourd'hui, on ne joue plus vraiment avec eux, on les manipule et on leur fait dire autre chose que la vérité......Je n'arrête pas de maigrir, c'est trop; je devrais peser dans une fourchette basse 5 kilos au moins de plus. Je peux manger tout ce que je veux; mais rien de drôle là-dedans, malgré Queneau, j'ai peur de ne plus avoir de force, et quant au décolleté........heureusement, on dirait que certains aiment le look de Jane Birkin..........bises d'Anjou, pas si loin....

    RépondreSupprimer
  3. Dis donc Queneau a écrit des textes que je n'imaginais pas...

    RépondreSupprimer
  4. Très original ce poème.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  5. Ceux qui maigrissent, ceux qui grossissent, on prend le camp qu'on peut, suivant sa nature... marrant ce texte, merci Evelyne...

    RépondreSupprimer
  6. c'est vraiment très bizarre comme poême - bonne nuit - Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connaissais pas ce poème de Raymond Queneau, mais je me suis reconnue dans celui qui parle. Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Salut,
    je te souhaite un bon anniversaire.

    RépondreSupprimer
  9. JOYEUX ANNIVERSAIRE MaMazerTy - GROS BISOUS

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email