vendredi 13 novembre 2015

Jean Nicolas Gaillard pour le tableau du samedi de Lydie

Un univers désert mais où il fait bon être, marchant de bleus en bleus ,le temps n'existe plus....Visitez.....
http://jeannicolasgaillard.blogspot.fr/2014_04_01_archive.html



Ses "architectures" me rappellent une balade sur  la pointe de l'Ile Beaulieu à Nantes, architectures modernes, un silence immense mais pas contraignant, passage près du monastère ultra moderne installé sur l'île au coeur de la vie des Nantais,pas un chat, un ciel bleu magnifique et la lumière de septembre (j'en avais fait un article il y a 4 ou 5 ans)...

comme dans ses peintures, oui, il y a de la beauté, hiératique, et d e la poésie, dans les architectures réfléchies d'une ville moderne....surtout quand elle est au coeur d e la nature, la Loire pas loin, les arbres, l'herbe....
le silence....
pas un chat...
la lumière....
la lumière....
(je n'aime par contre pas ses nus qui me semblent déshumanisés et dont on se demande-et dont je me demande- ce qu'ils fichent là....)

Ce n'était pas des immeubles ou des paysages maritimes qui étaient exposés aux Arts papier, mais des marines....
Hélas pris aucune photo et pas moyen de trouver des images de ces marines sur le net.
J'ai donc photographié l'illustration du fascicule de l'expo pour vous en donner une idée vague....vous ne percevrez pas le travail des nuances mais vous comprendrez comment  le peintre privilégie dans cette série les couleurs aux formes,se rapprochant quelque peu de l'abstraction..




Jean Nicolas Gaillard est un artiste breton né en 1960 et vivant et créant à Nantes.J'aime sa palette de couleurs et sa luminosité. 

13 commentaires:

  1. Florence - Testé pour vous
    Bonjour Evelyne...je voulais répondre à ton commentaire (gentiment hein, sans méchanceté mais plutôt avec humour) d'hier, mais avec ce qui s'est passé hier soir, je ne sais plus comment penser. Hier soir, j'étais tranquille en train de regarder la fin du match lorsque j'ai appris...mais comment peuvent-ils faire ça ? J'imagine la terreur de ceux qui ont été pris pour cible...l'horreur, le désespoir des familles...cette incompréhension...tu sors boire un coup, tu vas au spectacle et tu te fais tirer comme un lapin, sans aucun moyen de te défendre...tous ces gens morts...je ne trouve pas mes mots, je suis écoeurée par ces lâches, je suis si triste...bon ben à bientôt Evelyne, bises

    RépondreSupprimer
  2. Intéressant son univers. Les taches de couleurs fonctionnent très bien.

    RépondreSupprimer
  3. juste un mot : horreur, on est triste depuis hier soir

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien ce que tu nous présentes de ce peintre

    RépondreSupprimer
  5. je découvre cet artiste-
    ma préférence va aux paysages , les tours se ressemblent trop !
    un beau coup de pinceau-
    Merci pour ta participation- bon dimanche-

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Mamaz, je n'arrive pas à afficher les autres commentaires, ben tant pis, alors. Très intéressée par la découverte de Jean Nicolas Gaillard, même si je ne me suis pas sentie à l'aise dans tout ce que j'ai vu, bien d'accord avec toi sur l'attraction qu'exerce ses couleurs et ses formes, pourtant les falaises abruptes et les palmiers rares et très longs m'oppressent, les immeubles et leurs fenêtres si modernes aussi ! Les nus ne m'ont pas dérangée ! Bizzz, Evelyne.

    RépondreSupprimer
  7. Ah, ça y est, maintenant que j'ai posé mon comm, j'ai droit aux autres commentaires !

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Evelyne. Jai découvert cet artiste. J'aime beaucoup ses bâtiments. Il les rend presque gais. Bisous

    RépondreSupprimer
  9. Florence - Testé pour vous
    Bonjour Evelyne...J'aime bien ta phrase "aimons nous"...oui, oui, je t'aime tu sais :-) :-)
    Hier, je suis allée au capitole pour la minute de silence...c'était si émouvant, si triste, si...j'ai pleuré, là, sur la place, comme plein d'autres personnes. Je me sens comme éteinte quelque part...toute cette tristesse, qu'on peut presque toucher, qu'on sent respirer près de nous, en nous...il faut qu'on reprenne le dessus...voilà ce que je me dis...alors je fais autre chose, je pense à autre chose, je ris, je souris...et dès que mon esprit n'est plus occupé, j'y repense...ça revient en boucle :-( Mais la vie reprend, reprendra, peut-être pas comme avant, mais elle reprendra...et le rire retentira, en éclats...c'est une certitude :-)
    Bises Evelyne, bonne journée et à très bientôt

    RépondreSupprimer
  10. Beaucoup de bleu, couleur de la sérénité, des masses à la limite de l'abstraction parfois et des éclats violents sur certains tableaux, des éclaboussures, des explosions de couleurs contrastées, des effets intéressants mais j'aime moyennement.

    RépondreSupprimer
  11. Je commence à émerger des bleus de l'âme alors je peux admirer les bleus de ton peintre. Et tous ses contrastes . Ainsi va la vie , originale et artistique . Jamais pareille . Bises

    RépondreSupprimer
  12. Encore une découverte, l'interprétation de l'architecture est très belle, les personnages sont plus sinistres...

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email