mardi 6 décembre 2016

Verlaine pour la poésie du mardi de Lady Marianne

Marine

Paul Verlaine
 
L’Océan sonore
Palpite sous l’oeil
De la lune en deuil
Et palpite encore,

Tandis qu’un éclair
Brutal et sinistre
Fend le ciel de bistre
D’un long zigzag clair,

Et que chaque lame,
En bonds convulsifs,
Le long des récifs
Va, vient, luit et clame,

Et qu’au firmament,
Où l’ouragan erre,
Rugit le tonnerre
Formidablement.




en quelques vers seulement on entend le ressac , le claquement des vagues tempétueuses, on se pelotonne sous la couette, on attend que çà passe....

14 commentaires:

  1. un poème que je ne connaissais pas-
    belle description de la mer en furie !! quel talent !!
    bonne journée- ici temps sec enfin- bisous-

    RépondreSupprimer
  2. Coucou... ah je crois que ça va marcher... Oui un écrit bien vivant, on entend gronder la nature en colère, merci, bises

    RépondreSupprimer
  3. oui un très beau poème de Verlaine. bises et belle journée

    RépondreSupprimer
  4. C'est bien de le relire ce poème !

    RépondreSupprimer
  5. Une belle marine en poésie, cela nous transporte au pied de la falaise.
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique ! Bonne fin de ce jour Evelyne ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Mamazerty, magnifique ce poème. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  8. formidable et encore meilleur clamé à haute voix !

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Evelyne. C'est un beau poème que tu nous fais découvrir. En le lisant je m'imagine à Quiberon. Bisous

    RépondreSupprimer
  10. because j'étais fatiguée il y a quelques temps que je en suis pas venue chez toi ...j'adore ta maison ! super

    bisous

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email