lundi 12 décembre 2016

"Migrations, une histoire européenne",à Nantes/1

 Du 12 septembre au 9 octobre de nombreuses manifestations ont eu lieu à Nantes sur le thème des migrants et de l'Europe.
Je veux vous relater les trois principales expos où je suis allée, en 3 articles où je tâcherai de donner la parole aux faits et aux chiffres et moins à l'émotion.je mettrai en bleu gras ce que j'ai relevé dans les expos, textes donc qui ne m'appartiennent pas.
Néanmoins la première que j'ai vue est extrêmement bouleversante, tout ce qui y est on le sait (plus ou moins) mais rassemblées dans deux salles,ces photos de grands  reporters photographes , forcément parlent aux tripes.


ODYSSÉE EUROPE.FUITE ET REFUGE DEPUIS 1945
Photos de l’agence Magnum Photos, textes de la Zeitenspiegel-Reportageschule Günter Dahl
Cinquante photographies de grands reporters de l’agence Magnum Photos retracent le destin de populations en fuite depuis 1945.

Des clichés de Robert Capa, David ‘Chim’ Seymour ou encore Erich Lessing... racontent la Hongrie révolutionnaire , l’Allemagne réunifiée, les guerres en Afghanistan,en Irak et au Kosovo. Ils témoignent de la famine en Éthiopie ou de la guerre civile en Libye, ils évoquent le conflit entre l’Ukraine et la Russie.

Si l’arrivée récente en Europe de centaines de milliers de réfugiés venus du Moyen-Orient a choqué les esprits, de tels mouvements de population ont marqué régulièrement l’histoire de l’Europe, singulièrement au XXe siècle.
L’exposition propose une plongée dans un volet majeur de l’histoire européenne depuis 1900 en
revenant sur les vagues de migrations, souvent de très grande ampleur, qui n’ont cessé de la jalonner.
Coproduction Université, Ville de Nantes, Nantes Métropole.

au delà des photos, de très riches tableaux didactiques relataient les différentes vagues d'émigration et les raisons politiques et économiques qui en furent la cause. Passionnant!






 LES CONTES DES MILLE ET UNE VIES
La Luna et les Actions Collectives* Installation plastique (vidéo, dessin, broderie,musique, objets, photos). Travail mené avec 60 habitants de plusieurs quartiers nantais sur le voyage, la migration, l’hospitalité, l’être ensemble.


éclatement des empires ottomans et austro hongrois, montée des nationalismes,prétextes religieux, frontières fluctuantes et peuples en errance d'un pays à l'autre, émergence de nouveaux pays résultant de tout celà,crises politiques et guerres,épidémies et famines, persécutions,nous, Européens , avons vécu de près ou de loin tout çà,parfois spectateurs souvent victimes....

Je n'ai pas l'intention d e faire sur mon blog un copié collé de l'expo que j'ai photographiée, alors je vous livre quelques points de réflexion.... l'utilisation des photos de reporters....Hongrie, Kosovo, Tchétchénie, des exemples européens....











des chiffres qui parlent...






prochaine étude:les femmes migrantes....

13 commentaires:

  1. Bonsoir Evelyne, sur cette terre il y a l'homme qui se devrait d'être humain pour ses semblables mais depuis belle lurette il n'en est rien...Pour ne pas subir guerre et autres injustices l'homme fuit là où il pense retrouver une vraie vie, mais.... no comment ! Tant que, il y tjs des malheureux valise à la main... des gens pour les recevoir et d'autres pour les chasser encore plus loin... hélas !

    RépondreSupprimer
  2. Cette exposition devait être très émouvante. J'aime bien les mots de Queneau. Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Mamazerty, merci pour le partage de ces textes, j'ai appris beaucoup de choses.

    RépondreSupprimer
  4. Intéressant, je lirai ça plus tard ! je vais bosser ! bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et je passe te souhaiter bon courage pour la fin de journée

      Supprimer
  5. un sujet poignant- chacun a sa propre opinion sur ces arrivées massives-
    La France n'est plus le pays de cocagne depuis longtemps-
    ces jeunes gens devraient entrer en guerre dans leur pays---
    si en France on avait fait pareil ?
    tout se discute- rien n'est figé dans les opinions-
    ne pas se laisser manger non plus-na pas se faire dicter notre mode de vie et conserver nos coutumes ( crèches- jambon aux cantines- )
    bisous-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu sais que je ne fais pas de prosélytisme, Lydie.Chacun pense comme il le sent, des fois c'est simplement des fragments d'information qui manquent, un manque de compréhension ,ou parfois les analyses sont tellement divergentes que me^me avec du temps il ne conviendrait pas d'en discuter, çà ne servirait à rien.En tout cas tu laisses ici ton opinion avec politesse et respect , me^me si, tu t'en doutes depuis le temps, je ne le partage pas^^et je t'en remercie

      Supprimer
  6. Je passe te faire juste un coucou ... je t'avoue que je n'ai pas la tête à lire en ce moment ... j'y reviendrai ... peut-être ... (tu m'en veux pas hein ? ;) )
    Bisous mama ...

    RépondreSupprimer
  7. Ma chère Evelyne.
    Un énorme merci pour cet article qui reflète exactement ce qui se passe hélas aujourd'hui.
    Que de documents qui "prennent aux tripes" !!
    Et que d'oeillères de la part de bien des gens , chez nous " qui ne veulent pas se rendre compte que nous sommes en train de répéter le scénario catastrophe de la montée d'Hitler au pouvoir ...
    D'autre part de grosses oeillères à l'égard de toutes ces personnes qui souffrent de la guerre, des guerres, des dictatures, etc ...
    L'histoire se répète, mais beaucoup oublient !
    Quand je vois la main-mise du parti d'extrême droite dans le gouvernement actuel chez nous, et le refus d'accorder un visa pour une famille syrienne ( alors qu'une décision de justice l'y oblige ) , j'ai envie de hurler et de grimper aux murs !!!!
    Un déni de tout humanisme.
    Bravo à ces reporters de Magnum (agence que j'adore) ainsi qu'à tous les reporters de terrain qui risquent leur vie, leur liberté, pour que nous soyons au courant de ce qui se passe, le plus objectivement possible ...-;) .

    Ce qui me fait sortir de mes gonds, c'est cette indifférence qui s'installe, quand ce qui se passe, c'est "ailleurs" !

    Je pourrais encore t'écrire beaucoup, tu le sens ; j'en ai gros sur la papatte, de me sentir aussi inutile même si on signe des pétitons et autres.

    J'ai peur pour l'avenir ! Je n'ai même pas envie de parler des "fêtes", tant il me semble que la situation est grave ( Et je ne cite même pas encore Trump comme président des USA) !

    Soyons heureux d'avoir encore une grande partie de nos libertés ! Et restons vigilants aussi.

    Concernant Lydie, ça ne m'étonne pas.
    C'est bien pour cela que je vais rarement chez elle.

    Je t'embrasse très fort, Evelyne ; et encore un énorme merci pour ton article.

    A bientôt !!!

    Francine.

    RépondreSupprimer
  8. C'est très intéressant, Evelyne ! Merci de partager ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  9. Très bel article qui provoque réflexion et interrogations sur la condition humaine si malmenée...

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email