samedi 20 février 2016

mort suspecte chez les Préraphaélites,pour le tableau du samedi de Lydie

Préraphaélites:
Mouvement artistique anglais né en 1848,qui   tient la peinture des maîtres italiens du 15°s, donc prédécesseurs de Raphaël (pré-Raphaël), comme le modèle à imiter,tant dans le style que dans le contenu moral.
Millais, Hunt et Rossetti en sont les inventeurs et les noms principaux(voir Wiki )

Vous connaissez probablement l'Ophélia de Millais:


Ce fut Elisabeth Siddall qui posa pour Ophélie, elle était artiste peintre elle même et femme de Rossetti.
Pour ce sujet,elle posait dans une baignoire remplie...d'eau d'abord chaude puis d'eau froide, voire glacée...
Après des heures,des jours,des semaines, des mois de ce régime,elle....en mourut....d'une pneumonie dit on....(en faisant des recherches sur le net, je vois aussi des suspicions de problème digestif, ou de l'anémie, ou de l'intoxication à l'arsenic, ou.. ....ou... ????? ).

On dit que Rossetti fut tellement désespéré qu'il jeta ses propres écrits dans la tombe (il était aussi poète),supposant que jamais plus il n'aurait envie d'écrire .
On dit aussi que quelques mois plus tard, il fit rouvrir le tombeau, récupéra les poèmes,les cheveux d'Elisabeth avaient continué à pousser, ils s'étalaient partout, même au delà du cercueil, un peu comme ceux d'Ophélie noyée....

Si je suis assez fan des préraphaélites, principalement des portraits de femmes de Rossetti,j'ignorais tout de cette anecdote terrible.
C'est en lisant un des livres gagnés chez Jill Bill que j'en ai pris connaissance et que je suis allée fouiner sur le net....
Le livre s'appelle "la noyée",malgré le titre ce n'est pas l'histoire de ce tableau,il  en fait à peine mention;il est écrit par Thérèse Bohman ,écrivaine suédoise, dans un style carré et fluide, sur les rapports amoureux et leurs dérives.C'est écrit sans débordement ,mais au final çà vous aura pris aux tripes; je vous le recommande.

Il y a des choses que je n'aime pas chez les Préraphaélite, ne serait ce que dans la philosophie qui soutient le mouvement.Mais ce que j'aime.....Voyez en un exemple....Sublime portrait de Rossetti

Il y a chez les femmes de Rossetti une sensualité assumée et qui s'affiche fièrement,et toutes ces textures si bien rendues,si riches.
Certes je le concède, tout ceci est un peu maniéré et me fait vaguement penser à des portraits de Sarah Bernhardt photographiée par Nadar, en plus luxuriant, et.... en peinture...

Quand  les modèles ne meurent pas des suites des séances de pose, c'est encore mieux,çà nous évite d e nous questionner sur la force destructrice et égoïstement passionnelle de celui qui tient le pinceau, aveugle à tout sauf à son art....

19 commentaires:

  1. Ce tableau de la noyée nous l'avons eu un jour comme défi d'écriture... la pauvre ne je savais pas quant à sa mort !!!!!!!!!! Mieux vaut poser nu dans un atelier chauffé ! Merci Evelyne, bises de jill

    RépondreSupprimer
  2. ca fait froid dans le dos ! bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup cette illsutration. Je ne connaissais pas la seconde. Justement aujourd'hui on cite "to be or not to be" chez moi. Le hasard...

    RépondreSupprimer
  4. Tu as affaire à une amoureuse de Rossetti (et d'Ophéllie de Rimbaud que je connais par coeur!) un livre magniqfique sur Rossetti a paru il ya une vingtaine d'années; j'ai attendu les soldes pour le trouver neuf à la moitié du prix; en revanche mon fils qui dessine très bien, trouve que sur ses portraits, ses femmes ressemblent à des hommes (mentons carrés, etc.....;) Et je les vois unpeu différemment depuis..........L'histoire de sa femme posant dans une mémoire, je ne savais pas!!! bises à toi!!!

    RépondreSupprimer
  5. La première représentation ne m'est pas inconnue en effet, le deuxième tableau une découverte comme l'histoire d'Ophélie, j'en ai froid dans le dos.
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup aussi les préraphaélites qui nous entraînent dans un monde de rêves. Je ne connaissais pas l'histoire de ce malheureux modèle...lamentable !

    RépondreSupprimer
  7. Très intéressantes les explications qui vont avec tes tableaux, tableaux très réalistes.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  8. Oui, au mois, quand les modèles ne meurent pas des suites des séances ce pose, en effet ... Bonne fin de ce jour Evelyne ! Magnifique participation !

    RépondreSupprimer
  9. C'est beau mais un peu..glacial !

    RépondreSupprimer
  10. J'aime beaucoup le premier tableau et aussi les dames au parapluie

    RépondreSupprimer
  11. oups mon long com perdu ?
    une excellente participation !! des explications bienvenues-
    pas d’œuvres sur la misère, mais dans le luxe- c'est superbe, quel talent-
    la richesse des vêtements-
    pour la baignoire, quel courage, jusqu’à la mort !
    à l'époque pas de faut semblant !
    bon dimanche-

    RépondreSupprimer
  12. je ne connaissais pas non plus l'histoire du modèle du tableau Ophélie que j'ai d'ailleurs utilisé en illustration du poème de Rimbaud. J'apprécie aussi beaucoup la peinture des préraphaélites dont j'ai apprécié l'exposition à Paris il y a quelque temps. J'avoue ne pas m'être penché sur leur philosophie que l'on connait davantage à travers leurs commentateurs et détracteurs avec je pense beaucoup de faux sens et de malentendus. Mais c'est une autre histoire
    bises et beau dimanche

    RépondreSupprimer
  13. Florence - Testé pour vous
    Coucou Evelyne...un passage par ici en courant..Mes petites-filles ne vont pas tarder à s'éveiller et je serai au taquet :-) :-)
    Comment vas tu ? Je repasse très vite te lire et admirer et commenter :-) hé hé
    Bises Evelyne, passe de belles belles journées, à très bientôt :-)

    RépondreSupprimer
  14. Oh, c'est affreux ce qui se trame derrière les peintures ! Non, je préfère pour le coup faire l'autruche et continuer d'admirer ces sublimes portraits de femmes devenues immortelles par le talent de ces hommes abominables, donc, mais peintres sublimes.

    RépondreSupprimer
  15. Je n'aime pas trop ces tableaux un peu trop maniérés, théâtralisés.

    RépondreSupprimer
  16. Le premier tableau est assez effrayant surtout maintenant que tu nous as raconté ce qui est arrivé au modèle. Sur le deuxième la femme a un regard qque je n'aime pas : prétentieux, limite malveillant. mais c'est peut-être mon imagination qui m'emporte...

    RépondreSupprimer
  17. Pas du tout du tout ma tasse de thé brûlant. Un travail très fouillé , certes mais qui ne m'attire pas. Bises

    RépondreSupprimer
  18. Quelle idée de poser dans une baignoire d'eau classée ! Magnifique peinture - bisous

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email