vendredi 26 février 2016

la journée d e la fessée c'est à cause de Gilles de Rais!

Château de Pornic:
c'est là qu'au 9° s (????)  naquit ce qui devint plus tard Pornic mais était alors seulement un fortin en bois sur un promontoire rocheux permettant de voir arriver au loin les hordes de Normands puisque la vue plonge jusqu'à Noirmoutier et Bourgneuf en Retz,deux ports extrêmement importants où ils allaient voler le sel, entre autres! 
en bois à la mode de l'époque  puis un château fortifié vers le 13° s...Sur les photos, des remaniements plus ou moins récents, seule la partie du 13° s est intouchable car inscrite au patrimoine historique.





je ne viens pas vous parler de l'historique du château qui est privé et sert de lieu de villégiature à ses propriétaires,(intérieur visitable aux journées du patrimoine...)
mais d'une anecdote mi figue mi raisin concernant Gilles de Rais, à qui il appartint, non comme château d'habitation (quand il venait dans le coin il habitait soit à Machecoul- il ne reste que quelques ruines- soit à Tiffauges en Vendée, surnommé "le château d e Barbe Bleue",à visiter,propose des animations entre autres pour enfants,ou encore à Princé ,dont il ne reste quasiment rien ) mais comme forteresse militaire.
Gilles de Rais, qui était un fan absolu de Jeanne d'Arc à qui il était d'une fidélité exemplaire,courageux homme d'armes alors, aurait,comme on dit maintenant, pêté les plombs à sa mort.

Il traine la réputation horrible de fou de sorcellerie, de pédophile, de sérial killer format XXL(ses jeunes victimes par centaines!!!!),de sanguinaire,(Michelet le surnommait "le vampire de Machecoul") et pour finir,d'ivrogne....
A moins que l'on ait suivi l'adage "qui veut se débarrasser de son chien l'accuse de la rage" ,son train de vie opulent et dispendieux ayant fait quelques jaloux et ses options "politiques" n'étant pas du goût d e tous chez les puissants....
Enfin l'honneur est sauf,il reconnait lors de son procès tout ce qui lui est reproché et meurt en bon chrétien ayant fait acte d e contrition....et çà dans le pays de Retz, c'est important!


(parenthèse pour ceux que çà intéresserait:J'aime l'article suivant qui relève quand même des points d'invraisemblance dans ce qui lui a été reproché....

http://abp.bzh/38724

pour en savoir plus et autrement:

http://www.codes-et-lois.fr/feeds/wikipedia/_d8c081b9fbbbdb3f3b24a6ef0e3ef8b8    



 Bref ce personnage terrible,à tort ou à raison fut condamné et exécuté  après un procès où il fut reconnu qu'enfant tout lui avait été possible, on ne lui avait jamais donné de limites,ceci expliquant celà,cette dépravation sans pareil....
une avancée mine de rien très importante ,concernant la réflexion sur les méfaits d'une "mauvaise" éducation laxiste....
Après ce (simulacre de?????)procès,la société traumatisée s e posa la question de  l'éducation à donner aux enfants....
C'est ainsi que pour commémorer sa mort, tous les 26 octobre,on donnait la fessée aux enfants, partant du principe qu'il faut battre son gosse, si on ne sait pas pourquoi, lui le sait sûrement!
J'ignore si on suivait ce rite salutaire seulement en Pays de Retz et jusqu'à quand.... 

Ste Françoise Dolto, priez pour eux!

Personnellement cette date est celle  de l'anniversaire d e ma mère et la fête d e mon fils mais en l'état actuel de mes recherches généalogiques, il ne semblerait pas que nous ayons d'autres points communs avec l'individu sus-cité!

Je racontai cette anecdote à ma soeur qui me rappela une expression du pays lorientais: "tu vas avoir la douille" (ou "tu vas te manger une douille") ne promettait pas une spécialité gastronomique mais une giroflée à 5 branches!

Mieux,entendu dans le tram de la bouche d'une très jolie jeune , très jeune maman, à une petite fille de 2 ans peut être:"arrête, ma petite putain, ou je te fous une branlée!"...il semble que le terme "petite putain" soit une expression de douce proximité car par la suite je l'entendis appeler ainsi la fillette en y mettant cette fois beaucoup d e tendresse....comme elle aurait dit "ma colombe" si elle avait connu cette expression....
L'éducation des enfants, un chemin long et ardu semé d'embûches^^ 
L'éducation des parent aussi^^

voilà, c'est tout pour aujourd'hui!

24 commentaires:

  1. Florence - Testé pour vous
    Coucou Evelyne...je passe encore une fois en vitesse, pendant que mes petites filles dorment..j'ai juste vu que dans ton article tu causes de Pornic...et non pas porc nic ou porc no..ça n'a rien à voir :-) Bon, jeux de mots pourris, tu m'excuseras, mais si tu savais comme mes petites filles m'épuisent, tu comprendrai :-)
    J'ai vu que mon article sur la loi du travail t'avait fait réagir à fond...ben j'espère que ça ne passera pas, que le gouvernement fera machine arrière..je n'ai rien contre la ministre, à la limite elle fait ce qu'on lui dit, ordonne...en étant d'accord avec les directives quand même...et j'espère que cette foutue loi se retrouvera à jamais enfermée dans un tiroir.
    Dans la famille, il y a ceux qui sont pour (2 de mes filles) et nous discutons quand même assez souvent...nous débattons plutôt...non non, nous ne nous battons pas encore..mais ça pourrait venir :-) :-) non non, je déconne :-)
    Allez, je file..ça commence à remuer dans la chambre des petites :-)
    Bises Evelyne, à très bientôt et garde moi tout ça au chaud, je reviens très vite lire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors tu vas bien?tu poupounes?tu as ton petiot?

      Supprimer
  2. Hello,
    Intéressant tout ça. C'est clair qu'il y a des points historiques pour le moins obscures. Un livre qui donne un point de vue très intéressant sur un grand personnage dont tu parles :
    http://www.editions-lunatique.com/#!jehanne/c25x
    @+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la Jeanne, je ne m'en approche que sur la pointe des pieds, tant il est difficile (sauf peut être pour des historiens) de distinguer le vrai du faux....merci Thierry pour le lien

      Supprimer
  3. Je connais Gilles de Rais dont j'ai lu il y a longtemps une bonne bio, je connais Pornic, mais j'ignorais que cela fut à lui. Quant à la fin de ton texte sur la fessée, il fait lever les sourcis d'étonnement et sourire. Chez toi, la culture se mèle à la drôlerie, j'aime!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans le milieu que tu as connu, enseignant je veux dire, majoritairement on pense qu'il faut tout faire avec sérieux et componction, alors que pour moi la culture doit être un acte joyeux et qui apporte du bonheur.çà permet d e faire tomber des barrières et d e dire que la culture c'est pour TOUS...ceci n'exclut pas du tout que c'est une démarche sérieuse...Faire les choses avec sérieux mais sans se prendre au sérieux, une de mes devises, dans le fond....

      Supprimer
  4. Coucou Evelyne... sacré personnage !! Oups... quant à la fin de ton billet, une expression que je j'aurais osé employer pour ma fille...! Chez nous on disait mes cinq marionnettes sur ton théâtre ! Merci pour le tout, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je préfère nettement ton expression...C'est imagé mais on comprend tout d e suite!

      Supprimer
  5. je connais l'expression "tu vas avoir une touille" et pas une douille. Y aurait-il eu dérapage orthographique ? Bizzz des Caphys

    RépondreSupprimer
  6. Sacré personnage ... y'a pas à dire, il a tout pour lui comme on dit ;)
    Plutôt sympa ce château, j'en ferais bien ma résidence secondaire (tu imagines tout ce qu'on peut bricoler là-dedans ? ;) )
    26 octobre, l'anniversaire de ta mère ??? ... ben voilà, je suis prête à parier que pour fêter sa venue au monde on lui a filé la fessée !
    Comme tu dis, l'éducation des enfants devrait passer, de nos jours, par celle des parents !!! tsssss ... misère ^^
    Bisous Mama ... (pendant que certains "se mangent une douille" moi je fais l'andouille ! ;) Bonne soirée Madame !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu nous donneras la recette d e l'andouille quand on en sera au D chez Domi????Bisous Viviane

      Supprimer
  7. Gilles de Rais et ses excès, j'en avais entendu parler mais j'ignorais qu'il possédait des propriétés à Pornic. Quant à la fessée, une claque sur les fesses me choque moins que "petite putain" adressé à une petite gamine même si cela équivaut à de la "tendresse". Le lexique français possède un wagon de substituts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mais va savoir ce qui pousse cette jeune femme à appeler sa petite ainsi....çà continue à me turlupiner, c en'est aps anodin, mais bon je n'aurai pas le fin mot d el'histoire

      Supprimer
  8. j'ai lu pas mal sur Gilles de Rais et J-d'Arc , il lui était dévoué --
    je pense que sous la torture n'importe qui avouerait n'importe quoi !
    une légende aggravée au fil des siècles-
    bon samedi !! bise s!
    ici pluie !!

    RépondreSupprimer
  9. Un vrai por...c ce Gilles qui m'a souvent fait peur. Il pollue Pornic , chassez moi ce triste souvenir de l'ignominie .
    Mon père avait des mots d'humour pour nous prévenir que si on continuait nos bêtises on aurait la fessée : "Tu veux une pêche ou un marron dans la poire ? ".On savait qu'il valait mieux refuser. :) Bises

    RépondreSupprimer
  10. qu'il ait fait moins (en nombre) de ce dont on l'a accusé, n'en atténue pas ce qu'il a fait et aurait continué à faire en toute impunité à l'égal des autres puissants de son temps qui se croyaient tout permis. Qu'il ait servi d'exemple et payé pour les autres n'en fait pas pour autant un innocent. Est-ce l'aura surfaite de Jeanne d'Arc qui te rend si indulgente ?
    quant aux anecdotes, je ne connaissais pas l'expression giroflée à cinq branches qui ne m'éclairait donc pas sur la douille (par chez nous on disait une rouste) et dans le tram, c'est le pompon ! Pauvre petite P... qui ne réagira pas quand on l'insultera ainsi
    bises et belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as raison d e dire qu'un gosse violé ou cent, l'horreur morale et humaine est toujours là...pénalement çà fait une différence...de nos jours en tout cas...Le souci c'est qu'on et très partagés sur l'ignominie de Gilles de Retz....à Machecoul il y a une importante asso sportive et culturelle qui s'appelle "la Gilles de Retz" ;mais jusqu'aux années 50 (au moins...d'après ce que je lis) on menaçait les "vilains" enfants d'appeler Gilles de Retz, comme on a pu me menacer moi du croquemitaine à la même époque ou presque dans une autre région....Donc ce n'est pas une question simple par chez moi dans le 44, la culpabilité ou pas de Gilles de Retz....
      j'avais lu quelque chose sur la sorcellerie dans le Cambrésis...la chasse aux sorcières/sorciers y était décrite comme une auto régulation sociale (se débarrasser d'un nombre d e très pauvres qui auraient pu conduire à des jacqueries et mettre en péril les bourgeois et nobles en place)et comme un moyen de se débarrasser d e ceux qui risquaient d'avoir plus de pouvoir que ceux au pouvoir....çà met comme un doute sur la réelle culpabilité de Gilles, mais le doute n'est pas la preuve....
      quant à cette maman qui traite sa petite de petite putain, je me demande ce qui la pousse à ce vocabulaire, çà me fait d e la peine pour la petite mais j'ai aussi d e la commisération pour cette jeune femme qui a l'air de s e trimballer une super mauvaise image de la femme et d'elle me^me....enfin, j'essaie de comprendre, ce n'est pas anodin, quand me^me....

      Supprimer
    2. Je connais assez bien la région de Nantes mais je crois que le problème se poserait de la même manière ailleurs en France et ailleurs? d'un côté Était-il ou non coupable de ce dont on l'accusait ? Dans l'autre plateau de la balance de l'Histoire et des usages, qui à mon avis pèse autrement plus lourd : mais qu'avait-il fait de mal ? Il n'y a qu'à voir ce qui est pensé à propos du viol encore maintenant, pas à l'époque de Gilles de Rais.
      Et oui, je pense la même chose que toi à propos de la jeune maman qui détourne une insulte en mot tendre (enfin peut-être).
      bises et belle fin de dimanche

      Supprimer
  11. Et bien drôle de mère qui appelle sa fille "petite putain"... Nos parents parlaient parfois de fessée mais ne nous en ont jamais donné. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi j'en ai reçu plus qu'à mon tour, des gifles, en fait....

      Supprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email