lundi 9 février 2015

de VERS à VERT pour Khanel (2/3) dans "l'analphabète qui savait compter"

La couleur VERTE me fait penser à "qu'elle était verte ma vallée" de Richard Llewelyn, que j'ai lu et relu quand j'étais ado....je vous invite à le lire si vous tombez dessus....

C'est pourtant d'un autre livre dont je vous parlerai...Je suis en effet en train de lire "l'analphabète qui savait compter" de Jonas Jonasson, vous savez, celui qui a écrit l'inénarrable "vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire"....
Celui là est du même jus,l'auteur a carrément un grain, ses personnages sont indéniablement indescriptibles et tout çà me fait rire et sourire de lignes en lignes....
Petit extrait sur les bienfaits des vers d'abord:

"à 16 ans il découvrit le sexe opposé qui ne le découvrit que 2 ans plus tard.De fait il ne trouva une recette efficace qu'à 18 ans .Elle consistait en 1/3 d e grands sourires,1/3 d'histoires inventées (....) et 1/3 de pur mensonge sur le fait que son amour serait éternel.Il ne fit cependant pas de véritable percée avant d'ajouter la littérature aux 3 ingrédients de base.(....) il trouva une traduction(....)de 20 poêmes d'amour et une chanson désespérée de Pablo Neruda. La chanson désespéra Thabo mais il se servit des 20 poêmes d'amour pour séduire 20 femmes (....)et fit ainsi 19 fois l'expérience de l'amour temporaire.La 20° aurait sans doute succombé si cet idiot de Neruda n'avait rajouté un vers déclarant "je ne l'aime plus, c'est vrai" à la fin d'un poême. Thabo s'en aperçut trop tard"

Plus loin, hélas pour ceux qui pensent que le vert porte bonheur,( ce qui , en tout cas, dans le monde du  théâtre, est absolument faux, le vert étant alors une couleur maudite je ne saurais dire pourquoi),nous apprenons  les vertus et méfaits du vert....

"Il emménagea,remplit ses chaussures de billets et ensevelit environ la moitié des diamants dans le sol en terre battue.L'autre moitié trouva place dans les différentes cavités à l'intérieur de sa bouche.Avant de trop promettre à un maximum de femmes,il repeignit sa cabane dans un beau vert,car ce genre de détail impressionnait les dames et il acheta un sol en lino"

Mais....Deux femmes à l’affût d'argent arrivèrent...

"elles aperçurent une cabane peinte en vert au milieu des autres couvertes de rouille.Celui qui peint sa cabane en vert (....) a sans doute trop d'argent pour sa seule subsistance, se dirent les femmes avant (....) d e lui vriller un couteau dans la poitrine.L'homme qui avait brisé tant d e coeurs vit le sien réduit en bouillie"

Voila une lecture foldingue mais pas que....et que je vous conseille....en vert et contre tout....


Samedi prochain sera ma dernière participation au défi "VERT" de Khanel, ce sera une balade culinaire et risquée^^...A bon entendeur, salut!

23 commentaires:

  1. Un vert qui vire au rouge sans, je vais patienter les recettes... culinaires oui malgré tout !!! Bises de JB ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous j'avais corrigé pour le "sans"^^...Clotaire vient à l'école en armure, demain

      Supprimer
  2. Feu vert pour la lecture. A suivre ! J'ai particulièrement apprécié la recette de l'amour. @ bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. çà peut servir, me suis je dit, partageuse^^

      Supprimer
  3. un livre qui ne me tente pas du tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et de deux(l'ami Marcel non plus)....moi je me bidonne...mais dieu merci il en faut pour tous les goûts

      Supprimer
  4. merci belle participation ! bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. de la recherche sur le vert en vers !!
    envers et contre tout- un roman "foldingue " je te crois !
    j'espère que tu vas bien - bisous !

    RépondreSupprimer
  6. Le vert n'est pas ma couleur préférée, d'ailleurs Est-ce que j'ai une couleur préférée, va savoir! Et pourtant j'aime bien peindre les arbres en été. Etonnant non?
    Bonne semaine Evelyne Yvette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et bien écoute, Marcel disait pareil il y a quelques jours...Tu as une proximité particulière avec les couleurs, je suppose que tu les connais si bien que tu sais en tirer "la substantifique moëlle" et les faire chanter les unes avec les autres
      Bisous Yvette

      Supprimer
  7. Les deux extraits du livre m'ont servi de repoussoirs, c'est exactement le genre de littérature que je hais. Belle soirée Mam'.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et moi çà me fait beaucoup rire...comme lorsqu'on y parle de deux agents secrets israèliens qui ont l'air maussade...Bonne soirée aussi Marcel

      Supprimer
  8. c 'est interessant !
    par contre sais-tu qu'on a pas le droit de publier des extraits sans l'autorisation de l'auteur ?
    Myrtille http://lagazettedecitronbleu.eklablog.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est pourtant ce que l'on voit à longueur d e blogs dits "critiques d e livres".difficile d edire du bien d'un livre sans en montrer un extrait, les résumés ne donnent pas une idée du livre, à peine d ela trame...Je note, Myrtille

      Supprimer
  9. J'ai beaucoup aimé "le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire"
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi mais je dirais que celui là est moins dispersé et peut être même plus drôle

      Supprimer
  10. Encore un point commun entre nous. Qu'elle était verte ma vallée est un livre magnifique que j'ai moi aussi lu et relu plusieurs fois. Je vais me procurer "L'analphabète qui savait compter". Bisous

    RépondreSupprimer
  11. beaucoup plus drôle!!!!mais délirant....Tu veux que je te l'envoie dans disons 10 jours?

    RépondreSupprimer
  12. Belles variations... vers, vert... et vaire, ver?

    RépondreSupprimer

et vous, qu'en dites vous?Laissez votre commentaire,merci^^

écrire ici votre email